Le Mémo du numérique

Partager

La blockchain fera-t-elle sauter les plombs ?

Alors que la chine rend illégal le minage de crypto-monnaies et que les cours de l’énergie montent en flèche, le recours à la blockchain pour l’authentification ou les paiements en ligne représente aujourd’hui l’équivalent de la consommation électrique d’un pays comme la suède. A l’heure de la sobriété énergétique cette technologie peut-elle être soutenable ? 


Retrouvez ci-dessous tous les articles cités dans cet épisode du Mémo : 


The Truth About Blockchain, Harvard Business Review

L’empreinte écologique de Bitcoin, un terrain miné, Heidi News

How do we solve bitcoin’s carbon problem?, The Guardian 

Bitcoin Miners Want to Recast Themselves as Eco-Friendly, New York Times

Can You Be an NFT Artist and an Environmentalist?, Wired


Plus d'épisodes

8/11/2022

[Replay] Peut-on tracer nos assiettes ?

Un quart des Français font aujourd'hui leurs courses avec un téléphone à la main.Sur leur écran, de nouvelles applications de tracking et de notation telles que Yuka, Vivino ou Open Food Facts, compilent les données nutritionnelles et informent le consommateur sur la filière de production. Dans le même temps, les industrielsont multiplié les occasions de collecter des informations en décortiquantnoshabitudes de consommation à traversnosachats en ligne,noscommandes livrées etnosappareils de cuisine connectés. Dans cette course, les deux camps s’affrontent autour de la data et cela soulève de nombreuses questions. Comment marchent ces applis, que disent-elles de nous et pourquoi la donnée est-elle en train de rebattre les cartes dans l’industrie alimentaire ?Retrouvez ci-dessous tous les articles cités dans cet épisode du Mémo :L’impact de Yuka(Yuka.io)Nutri-Score. Le maroilles bientôt concerné, les producteurs indignés (Ouest-France)Le Nutri-Score et Yuka bousculent l’agroalimentaire (Le Monde)Kit de presse Open Food Facts (Open Food Facts)Les applications de notation, un ingrédient de poids sur le chemin de la transition alimentaire ? (Terra Nova)Les industriels de l’alimentaire veulent aider Yuka et les sites d’e-commerce à mieux noter leurs produits (Le Figaro)Nitrites: les dessous du bras-de-fer judiciaire entre Yuka et les charcutiers (Challenges)Grande distribution : quand la blockchain s’invite dans votre caddie (La Tribune)
8/4/2022

[Replay] Comment vivre sa foi sur internet ?

Église catholique, protestante, communautés musulmane, juive, toutes ces religions ont en commun d’avoir pris assez tôt le virage d’internet pour s’adresser à leurs fidèles. A travers la prédication, la célébration de grandes fêtes religieuses ou tout simplement l’accompagnement de l’ordinaire de nos vies, lafoi, naît, s’exprime, se transforme voire se radicalise de plus en plus sur internet et notamment sur les réseaux sociaux. Dans ce contexte, quelle place trouve la religion sur internet ? Comment est encadré le discours religieux et quelles sont ses dérives ?Retrouvez ci-dessous tous les articles cités dans cet épisode du Mémo :Religion et Internet (Cairn)Internet, une bénédiction pour les chrétiens (Famille chrétienne)Les pratiques religieuses et Internet (RESET)Conseil pontifical pour les communications sociales «L’Eglise et Internet» (Vatican)Spit, screens and sneakers: the rise of the preacher-influencer (The Guardian)God has entered the metaverse – and faith in the virtual world is flourishing (Euronews)VR ChurchCoronavirus: les religions à l’épreuve du confinement (Le Monde)Israel's ultra-Orthodox Jews take to internet in coronavirus lockdown (Reuters)The Christchurch Shooter and YouTube’s Radicalization Trap (Wired)Global Internet Forum to counter terrorism (GIFCT)Loi du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République (Vie publique)Digital Services Act voté par l'UE: qu'est-ce que ça va changer pour vous? (Les Echos)Sur Internet, écoles musulmanes, salafistes… Un flou dangereux (Paris Match)
7/28/2022

Comment les satellites et l’IA changent notre regard sur le monde ?

Avec près de 4000satellitesen orbite autour de la terre, plus aucun mètre carré de notre planète ne nous échappe. Spécialisés dans l’imagerie, dans la détection de phénomènes météorologiques ou dans la transmission de données, la diversité de ces objets volants a changé notre façon de percevoir le monde. A l’origine de découverte majeures comme les effets concrets du réchauffement climatique sur les pôles, ils nourrissent aujourd’hui les bases de données de puissantes intelligences artificielles qui travaillent aussi bien pour traquer les pluies et améliorer le rendement des sols en Afrique que pour débusquer des positions ennemies en Ukraine. Vu du ciel, comment cessatellitesvont-ils encore changer le monde ?Retrouvez ci-dessous les articles cités dans cet épisode du mémo : Eye in the sky: How satellite photos help us learn about our world (CNet)Catastrophes majeures : utiliser des satellites pour réagir au plus vite (The Conversation)L’intelligence artificielle grimpe à bord des satellites pour améliorer l’observation de la Terre (L’Usine Nouvelle)L'intelligence artificielle à la rescousse des satellites (Futura Sciences)Satellites and AI Can Help Solve Big Problems—If Given the Chance (Wired)L’I.A. et un satellite traquent les dépôts sauvages du Val-d’Oise (VONews)IA et imagerie satellitaire, domaine d’excellence du renseignement français (RFI)Using satellite data in court, not as evident as it seems (Ground station)Deepfake satellite imagery poses a not-so-distant threat, warn geographers (The Verge)Verifying Images of the War in Ukraine (The New York Times)How commercial satellite imagery could soon make nuclear secrecy very difficult—if not impossible (The Bulletin)