Partager

La fabrique du savoir

https://www.lemonde.fr/podcasts/article/2021/12/22/la-fabrique-du-savoir-un-nouveau-podcast-du-monde_6107064_5463015.html

L’aventure scientifique est fascinante. Elle s’immisce dans notre quotidien, façonne notre humanité. De la colonisation de mars au réchauffement climatique, en passant par le déploiement de la 5G, l’utilisation de l’ARN
Dernier Épisode12/30/2021

Comment les sciences fabriquent de l’humanité ?

Saison 1, Ép. 5
En améliorant les connaissances dont l’homme dispose, la science lui permet d’accroître sans cesse sa maîtrise sur son environnement, facilite son quotidien, améliore sa condition. Mais ces progrès peuvent amener à se poser une question: sont-ils vraiment souhaitables pour les humains et jusqu’à quel point?Pour éviter des dérives, chaque nouvelle avancée nous oblige donc – nous, êtres humains – à fixer des limites, des garde-fous, et définir par des choix ce qui fait de nous des hommes pourvus d’une réflexion et d’une éthique. En clair, définir ce qui fait justement notre humanité.Comment articuler et faire cohabiter progrès et humanité? Comment les scientifiques imaginent-ils le monde de demain? Quel rôle joue l’éthique dans les sciences? C’est le sujet de ce cinquième épisode de la série de podcasts «La fabrique du savoir», produite en partenariat avec l’Espace Mendès France de Poitiers.Pour en parler, Michel Brunet, paléontologue et paléoanthropologue, auteur de découvertes majeures comme celle du premier australopithèque, Abel, et du plus ancien homininé, Toumaï; Catherine Bréchignac, physicienne, présidente du CNRS de 2006 à 2010 et présidente du Haut Conseil des biotechnologies en2009-2010; et Pierre Corvol, médecin, chercheur en biologie et président de l’Académie des sciencesdepuis 2019.Un épisode écrit, animé et coproduit par Joséfa Lopez pourLe Monde. Réalisation: Eyeshot. Identité graphique: Mélina Zerbib. Partenariat: Sonia Jouneau, Victoire Bounine. Partenaire: Espace Mendès France.
12/30/2021

Comment les sciences fabriquent de l’humanité ?

Saison 1, Ép. 5
En améliorant les connaissances dont l’homme dispose, la science lui permet d’accroître sans cesse sa maîtrise sur son environnement, facilite son quotidien, améliore sa condition. Mais ces progrès peuvent amener à se poser une question: sont-ils vraiment souhaitables pour les humains et jusqu’à quel point?Pour éviter des dérives, chaque nouvelle avancée nous oblige donc – nous, êtres humains – à fixer des limites, des garde-fous, et définir par des choix ce qui fait de nous des hommes pourvus d’une réflexion et d’une éthique. En clair, définir ce qui fait justement notre humanité.Comment articuler et faire cohabiter progrès et humanité? Comment les scientifiques imaginent-ils le monde de demain? Quel rôle joue l’éthique dans les sciences? C’est le sujet de ce cinquième épisode de la série de podcasts «La fabrique du savoir», produite en partenariat avec l’Espace Mendès France de Poitiers.Pour en parler, Michel Brunet, paléontologue et paléoanthropologue, auteur de découvertes majeures comme celle du premier australopithèque, Abel, et du plus ancien homininé, Toumaï; Catherine Bréchignac, physicienne, présidente du CNRS de 2006 à 2010 et présidente du Haut Conseil des biotechnologies en2009-2010; et Pierre Corvol, médecin, chercheur en biologie et président de l’Académie des sciencesdepuis 2019.Un épisode écrit, animé et coproduit par Joséfa Lopez pourLe Monde. Réalisation: Eyeshot. Identité graphique: Mélina Zerbib. Partenariat: Sonia Jouneau, Victoire Bounine. Partenaire: Espace Mendès France.
12/29/2021

Comment éduque-t-on aux sciences ?

Saison 1, Ép. 4
Blouse blanche, tube à essai, formules mathématiques. Pour certains, ces mots peuvent raviver des souvenirs plus ou moins désagréables selon leur appétence pour les sciences. Et, mettons les pieds dans le plat, il semblerait que ce soit très répandu. Les élèves français ne seraient en effet globalement pas très bons en sciences. Tout juste au-dessus de la moyenne des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques, avec des résultats qui ne cessent de baisser, selonl’enquête PISA de cette dernière.Certes, tous les élèves ne deviendront pas ingénieurs, astronautes ou chercheurs. Mais comprendre la science ne se limite pas à cela. Car notre quotidien nécessite souvent d’avoir quelques notions scientifiques pour comprendre, par exemple, les enjeux de la conquête de Mars, ce qu’est un ARN messager dans le cas du Covid-19 ou les enjeux du réchauffement climatique. Alors pourquoi ce retard à l’école? Comment relancer l’intérêt pour les matières scientifiques? Doit-on revoir la façon d’enseigner les sciences? C’est le sujet de ce quatrième épisode de la série de podcasts «La fabrique du savoir», produite en partenariat avec l’Espace Mendès France de Poitiers.Pour en parler, Ange Ansour, cofondatrice desSavanturiers– un programme éducatif qui promeut l’éducation par la recherche, aux niveaux national et international –, Estelle Blanquet, présidente de la commission enseignement de laSociété française de physiqueet maîtresse de conférences en didactique des sciences à l’institut national supérieur du professorat et de l’éducation de l’académie de Bordeaux, et Marie-Thérèse Lehoucq, professeure de physique-chimie en lycée et présidente de l’Union des professeurs de physique et de chimie.Un épisode écrit, animé et coproduit par Joséfa Lopez pourLe Monde. Réalisation: Eyeshot. Identité graphique: Mélina Zerbib. Partenariat: Sonia Jouneau, Victoire Bounine. Partenaire: Espace Mendès France.
12/27/2021

Quelle place pour les sciences dans les médias ?

Saison 1, Ép. 2
La colonisation de Mars, le réchauffement climatique, la relance du nucléaire civil, le déploiement de la 5G ou encore la gestion de la crise sanitaire. Les sciences s’immiscent dans de nombreux sujets qui marquent l’actualité et notre quotidien. Et pourtant elles sont souvent absentes ou mal traitées dans les médias. Trop complexes, ennuyeux et mal maîtrisés par ceux qui doivent en parler, les sujets scientifiques sont parfois sacrifiés au profit de sujets plus sensationnalistes.Pourtant, à l’ère des réseaux sociaux et des théories du complot, le rôle des médias dans la diffusion de l’information scientifique est devenu un véritable enjeu pour la qualité du débat public. Alors, quelle place pour les sciences à la télévision, dans les journaux, à la radio ou sur Internet? Comment en parler correctement et intéresser le grand public? C’est le sujet de ce deuxième épisode de la série de podcasts «La fabrique du savoir», produite en partenariat avec l’Espace Mendès France de Poitiers.Pour en parler, Pierre Barthélémy, journaliste scientifique au Monde et auteur du blog «Passeur de sciences», Julien Picard-Monnet, directeur de publication et directeur du développement du magazine d’actualité scientifique en ligne Curieux!, et Léa Bello, docteure en géophysique et vulgarisatrice scientifique pour les chaînes YouTube du Monde, le Vortex, Avides de recherche et Zeste de science pour le CNRS.Un épisode écrit, animé et coproduit par Joséfa Lopez pour Le Monde. Réalisation: Eyeshot. Identité graphique: Mélina Zerbib. Partenariat: Sonia Jouneau, Victoire Bounine. Partenaire: Espace Mendès France de Poitiers.
12/26/2021

Comment les sciences nous parlent

Saison 1, Ép. 1
«La communauté scientifique». Avec la pandémie de Covid-19, le grand public n’a eu de cesse d’entendre cette expression. Un gage de crédibilité et de sérieux pour, d’un côté, justifier telle ou telle décision publique et, de l’autre, accepter de les accepter. Mais – car il y a un «mais» – cette même communauté scientifique n’échappe pas à la défiance généralisée qui touche l’ensemble des institutions.Alors, comment resserrer les liens et renouer le dialogue entre la science et la société? Comment les scientifiques peuvent-ils parler au grand public et surtout réussir à se faire comprendre? Y a-t-il de nouvelles façons de transmettre des connaissances? C’est le sujet de ce premier épisode de la série de podcasts «La Fabrique du savoir», produite en partenariat avec l’Espace Mendès France de Poitiers.Pour en parler, Denis Savoie, astronome, spécialisé en histoire des sciences, actuellement conseiller scientifique àUniverscience, Cécile Michaut, journaliste scientifique, autrice deVulgarisation scientifique, mode d’emploi,et Marc Paccalin, doyen de la faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers, chef du service gériatrie du CHU de Poitiers et membre dupôle info-santé(un partenariat entretenu depuis 1993 entre le CHU de Poitiers et l’Espace Mendès-France).Un épisode écrit, animé et coproduit par Joséfa Lopez pourLe Monde. Réalisation: Eyeshot. Identité graphique: Mélina Zerbib. Partenariat: Sonia Jouneau, Victoire Bounine. Partenaire: Espace Mendès France.