Jouïr Podcast

4/11/2022

Sacrés podcasts

5 février 2022. Les rayons du soleil percent la devanture de l’atelier Di Bernard situé dans le Quartier de Longchamps Réformé à Marseille. A l'intérieur de cet espace partagé, où bureaux d’architectes, ordinateurs de designers et peintures de plasticien cohabitent, nous nous sommes réunie.s, le temps d’un week-end, pour co-écrire deux fictions autour de l’impact du patriarcat sur nos corps. En guise de thème, nous avons décidé de nous pencher entre personnes concernées sur la question de l’endométriose, de l’errance de diagnostics et des injonctions imposées aux corps minoritaires, à travers le dialogue teinté d’absurde de deux endomètres se relaxant dans un hammam. L’autre thème exploré est la charge politique du cheveu dans nos sociétés et plus spécifiquement, le caractère émancipateur du rasage de cheveu chez les personnes assignées comme femme. Cette narration, prenant les contours d’un conte, nous renvoie à la dimension sacrée du cheveux dans certaines cultures, à l’aspect rituel de certaines pratiques liées à sa tonte ou au contraire, au maintien d'une chevelure dense. Un moment de partage, de création sororale à la charge politique incontestable.Sacrés Podcasts : “Les paroisses de l’utéro-sacré”, une fiction écrite par Virginie Sebeoun, Delphina Tonnard, Valentina Viettro, Noemie Codazzi“Sacrés cheveux”, une fiction écrite par Anne-Sophie Popon, Marisoa Ramonja ( Marchou), Argan NicoleAvec la participation d’Elise Boutié et Aphélandra SiassiaMontage : Aphélandra Siassia
11/30/2021

Ouvre la porte

En octobre dernier, nous sommes 11 participantes et 3 facilitatrices dans la cantine de la Fabulerie à Marseille. C’est un grand hall du début du 20eme avec une verrière et des hauts murs blancs à frise. J’ai l’impression d’être dans un musée. D’ailleurs ça en est un, un musée numérique et un tiers lieu près de la Canebière, on entend les klaxons parfois.Je suis Constant Léon, l’un des facilitateurs de Jouïr podcast, je suis un homme trans et j’ai participé à la création de l’association il y a maintenant près de 2 ans. Je suis facilitateur d’atelier, cela veut dire que je propose des outils avec mon corps et ma tête pour construire un lieu de confiance pour s’écouter et créer ensemble. C’est un geste mouvant qui s’adapte à chaque cadre, chaque moment, chaque participant et à moi aussi à ce que je deviens différent de minute en minute. Ma facilitation se nourrit de chaque histoire que j’entends et me transforme.Ce samedi matin là; nous sommes là à faire des mouvements de corps pour créer ensemble une fiction sonore autour du patriarcat. Pour la plupart c’est la première fois. Jouïr devient un laboratoire d’écriture radio, un groupe de parole, un espace d’exploration. C’est court 2 jours pour créer une fiction à 14. Ca nous a laissé peu de temps pour respirer, digérer des histoires chargées de trauma. Je crois que c’est ça que j’aime en facilitant les ateliers, c’est créer un cadre avec les participant.e.s pour suspendre le temps comme on le connait pour n’être qu’à la création.Nous avons raconté une histoire que nous avons vécu lié au patriarcat : comment nous avons surmonté un défi lié à une agression sexuelle ? C’est une autre personne du groupe qui raconte notre histoire au présent avec force de détail. C’est une manière de voir exister son récit au sein d’un collectif, d’observer les contours du récit sous un autre angle. Cette proposition nous la travaillons au sein du projet européen SNAP (@snap_podcast sur Instagram) qui propose des outils aux jeunes pour créer sur l’intimité avec la radio. Elle s’affine à chaque atelier.Ensuite on embraie : on utilise les thématiques qui ont émergé lors du récit autour du patriarcat. On choisit plusieurs thématiques, des formats d’autres podcasts qui nous plaisent. On passe à l’écriture du scripte, à l’enregistrement et au montage.Ouvre la porte une fiction sonore d’Aphélandra Siassia, Elise Boutie, Gulia De Palma, Manon Caradot, Cécile Chassang, Elena Lebel, Sara Benhmeida, Coline Juttet, Irene Meriaux, Constant Léon, Anne Desrues, Alexia Lagorce, Charlotte Quéré, Elise MathelierN’hésitez pas à nous écrire vos retours (avec bienveillance) à jouir_podcast@protonmail.com ou @jouir_podcast sur Instagram