Fréquence Médicale et Pourquoi Docteur

Partager

Le journal du 16 avril de la Covid-19

Nous sommes le jeudi 16 avril et il est 15 heures, et le Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine accrédite l'hypothèse que le nouveau coronavirus serait issu d'une tentative malheureuse visant à créer un vaccin contre le VIH.

Le journal quotidien de la pandémie Covid-19 avec le Dr Jean-François Lemoine.


Au moment où le coronavirus SARS-CoV-2 fait irruption dans nos vies et où le doute sur l'origine du virus est au plus haut, le Professeur Luc Montagnier fait éclater une bombe, en exclusivité dans notre journal.


Virologue de renom et prix Nobel de médecine pour la découverte du virus du SIDA, il raconte une tout autre histoire que la version officielle chinoise (chauve souris, Pangolin, marchés de wuhan...) pour ramener l’origine de ce virus au laboratoire de virologie de haute sécurité de Wuhan.

Des recherches sur les vaccins contre le SIDA auraient échappé à leurs auteurs : le nouveau coronavirus contiendrait en effet des séquences d'un autre virus qu'il connaît bien, le VIH, une combinaison impossible à obtenir par le seul hasard de la nature.

Un phénomène qu'il daterait du dernier semestre 2019…


Avec les conséquences mondiales que l’on mesure aujourd’hui.


Ecoutez-le ! L’argumentation est étayée… mais impossible à vérifier à notre niveau.

Plus d'épisodes

2/26/2021

Myélome et programmes d’accompagnement des malades

Bonjour et bienvenue pour ce podcast audio, sur le myélome et les programmes d’accompagnement des malades suivis entre la ville et l’hôpital avec le Dr Jean-Paul MarreLa prise en charge du myélome ne s’arrête pas au choix des séquences thérapeutiques de cette maladie hématologique. Il est aussi nécessaire de prévoir un accompagnement à l’hôpital, comme en ville, et bien définir le rôle de l’aidant.Nous sommes avec le Mr Laurent Gillot, malade du myélome et président de l’association AF3M, l’Association Française des Malades du Myélome Multiple, avec qui nous allons voir ce qu’un programme d’accompagnement peut apporter dans la prise en charge du myélome.• Quels sont les principales contraintes auxquelles peuvent être confrontés les malades lors de la prise en charge de leur myélome?• Qu’est-ce qui pose problème pour les malades entre le temps de leur prise en charge à l’hôpital et le temps qu’ils passent en ville ?• Quelles sont les attentes que les malades du myélome peuvent avoir en termes d’accompagnement sur le long terme ?• Dans ce cadre, quel peut être l’apport de l’aidant dans l’amélioration de la prise en charge du myélome et de la qualité de vie?• Quel est votre retour et celui des autres malades sur les services d’accompagnement à domicile qui peuvent être disponibles?• Quelle est votre conclusion pour les malades et les médecins?