Franck Ferrand raconte...

Partager

Le baron fou et sanguinaire

L’un des adversaires les plus violents des Bolchéviques, en 1921, aura été le Baron Ungern-Sterbern, surnommé « le Baron fou » - sanguinaire lui aurait mieux convenu…