Partager

Ex Machina

L’ère des algorithmes 

Les algorithmes nous entourent, ils sont partout. On les trouve dans nos smartphones, dans nos ordis, dans la cuisine, et même dans nos chambres à coucher. Les plus connus s’appellent Google, Siri, Alexa, et ils apprenne
5/13/2022

Le futur numérique, pour le meilleur ou pour le pire ?

Saison 1, Ép. 8
« Les outils numériques font de nous des êtres hors sol ; on est de moins en moins en contact avec le réel, les humains, la nature, la terre. » Si la science-fiction imaginait des voitures pilotées par des robots, ce sont aujourd’hui les algorithmes qui dirigent nos chauffeurs et livreurs à vélos. Les progrès apportés par les nouvelles technologies ne sont plus à prouver, mais la mondialisation commerciale et les modèles économiques de l’ère digitale continuent de creuser les inégalités entre les personnes et les territoires. Alors que le verbe “ubériser” fait son entrée dans le dictionnaire, les conséquences profondes de la révolution numérique sont encore largement à venir. Peut-on encore croire en un futur meilleur ?  Dans ce 8e épisode d’Ex Machina, le journaliste Eric Nahon fait le point sur les bons et les mauvais côtés de cette ère des algorithmes qui fait l’objet de cette Saison 1.Pour en débattre, il reçoit : - El Mouhoub Mouhoud, économiste spécialiste de la mondialisation, des délocalisations et relocalisations, et président de l’Université Paris Dauphine – PSL depuis décembre 2020 - Dominique Méda, philosophe et sociologue spécialiste du travail et des politiques sociales, directrice de l’IRISSO, Institut de Recherches en Sciences Sociales de l’Université Paris Dauphine - PSL  Ex Machina est un podcast préparé par "Dauphine Numérique", un projet de recherche transversal de l’Université Paris Dauphine – PSL qui développe une approche réflexive de l’IA, ses modalités, ses usages et ses effets.  
3/17/2022

Fairness de l’IA - Peut-on créer un algorithme sans biais ?

Saison 1, Ép. 6
« Le concept de fairness renvoie à la qualité idéale de l’algorithme qui est celui de ne pas être à l'origine de décisions discriminatoires ».On laisse aujourd’hui à des intelligences artificielles la responsabilité d’accorder un prêt bancaire, de sélectionner une candidature, ou même de juger un délit. Mais puisque ce sont des humains qui l'ont créé, comment s'assurer qu'un algorithme a été conçu sans biais ?Les intelligences artificielles se nourrissent de données socio-économiques issues d’une société qui, elle-même, n’est pas égalitaire. L’IA est-elle condamnée à reproduire ces inégalités ? Comment la loi peut-elle contrôler ces biais algorithmiques ?Dans ce 6e épisode d’Ex Machina, le journaliste Eric Nahon reçoit : - Olivia Tambou, maître de conférences en droit européen et membre du Centre de Recherche en Droit Dauphine (CR2D), qui s’intéresse à l’encadrement éthique et juridique des données qui nourrissent les IA - Thierry Kirat, directeur de recherche au CNRS en sociologie et membre de l’institut de recherche en sciences sociales de l’Université Paris Dauphine – PSL (IRISSO). Ses recherches portent sur les enjeux juridiques et sociaux de l'intelligence artificielle.  Ex Machina est un podcast préparé par "Dauphine Numérique", un projet de recherche transversal de l’Université Paris Dauphine – PSL qui développe une approche réflexive de l’IA, ses modalités, ses usages et ses effets.