Partager

Entre Nos Lignes

La capsule sonore, littéraire et féministe du site Les Missives

Entre nos lignes, c’est le podcast du site de critiques de livres Les Missives. C'est une capsule sonore et littéraire pour dénicher de nouvelles lectures et repérer les ouvrages qui comptent. Ce sont quelques lignes d’u
3/19/2022

Sojourner Truth, Et ne-suis pas une femme ?

Saison 3, Ép. 35
« Ne suis-je pas une femme ? », telle est la question que Sojourner Truth, ancienne esclave, lance le 29 mai 1851, dans l'Ohio, à la Convention des droits des femmes, après qu’un homme conteste leur égalité, soulignant leur infériorité physique. L'extrait choisi est une partie de la retranscription de cette prise de parole fondatrice pour le féminisme intersectionnel, publiée en édition bilingue et préfacé par l'historien Pap Ndiaye. Sa réponse puise dans son vécu et dans les diverses oppressions subies par les femmes noires : oppressions de classe, de race, de sexe. Toute sa vie, elle qui n’a jamais appris à lire ou à écrire, se bat, grâce à ses qualités d'oratrice, pour les droits civiques et pour l'égalité femmes-hommes; elle fait le lien entre la lutte pour le droit de vote des femmes et le droit de votes des noir.e.s, montrant que les femmes noires sont exclues de ces deux mouvements (pour info elles ont obtenu le droit de vote aux Etats-Unis en 1965, 45 ans après les femmes blanches). Sojourner Truth et Harriet Tubman : deux anciennes esclaves, deux héroïnes abolitionnistes, deux vécus essentiels pour aborder les questions du racisme et du féminisme. En publiant pour la première fois en français les récits de leur vie et certains de leurs discours, les éditions PAYOT remettent dans la lumière ces femmes courageuses, déterminées et inspirantes.Le 10 mars dernier c'était d'ailleurs le Harriet Tubman day, un jour d'hommage officiel et national rendu par les Etats-Unis pour celle qui organisa la fuite massive d'autres esclaves grâce à un réseau clandestin, l'Underground Railroad.
2/19/2022

Julia Kerninon, Toucher la terre ferme

Saison 3, Ép. 34
Ce court récit intime et sensible de Julia Kerninon est de toute beauté. Chaque mot a résonné en moi avec force et justesse. C'est à la fois une déclaration d'amour et d'indépendance. Elle dit à merveille la liberté, le sentiment amoureux, le désir, les moments de vie joyeux ou tristes qui l'ont construite et conduite là : à devenir une mère et à rester cette femme qui écrit, qui crée, qui ne perd pas ce qui l'anime. Et si Julia Kerninon finit par toucher la terre ferme, sa plume provoque un véritable raz de marée dans le coeur. J'ai eu beaucoup de mal à en choisir des extraits à lire. Elle dit si bien aussi comment les livres peuvent être salvateurs, protecteurs, pour bâtir son identité. L'autrice convoque entre autres, ceux de Rainer Maria Rilke ou William Faulkner en incluant des citations comme autant de mantras à lire entre les lignes. Allez, c'est cadeau, ces quelques phrases du livre qui résument Toucher la terre ferme : « J'ai compris qu'il n'y aurait pas de retour, seulement des échappées. Que pour la première fois j'avais vraiment pris une décision. Debout dans le noir, sous les étoiles, j'ai pensé que je pourrais faire face à ça. J'étais perdue, mais pas dépourvue. Les livres que j'avais lus, ce seraient eux qui me sauveraient, qui me protégeraient. Les livres qui m'avaient faite, et tout ce qui s'était passé, tout ce que j'avais aimé, resté intact dans ma mémoire, armes et bagages, brindilles, murmures, balbutiements, sédiments formant mon histoire et mon identité.»
1/21/2022

bell hooks, Tout le monde peut-être féministe

Saison 3, Ép. 33
En 2020, vingt ans après sa sortie aux Etats-Unis, les éditions divergences publient la traduction de Tout le monde peut être féministe, cet essai écrit par une des grandes figures du mouvement afro-féministe, une femme brillante et inspirante, théoricienne du féminisme intersectionnel et de la convergence des luttes : bell hooks !Le 15 Décembre 2021, bell hooks est décédée et c'est avec quelques unes de ses lignes que j'ai choisi de commencer ce premier épisode de 2022.Et dans cette période troublée, j'ai choisi de parler d'amour.bell hooks écrit "de nombreuses femmes qui voulaient se mettre en couple avec des hommes ont estimé qu'elles ne pouvaient pas à la fois entretenir ces liens et s'engager dans le mouvement féministe. (...) le féminisme nous offre une conception alternative (...) au cœur de notre vision alternative réside une vérité fondamentale et nécessaire : l'amour ne fait pas bon ménage avec la domination." Pour rendre accessible la pensée féministe, bell hooks avait écrit ce petit manuel qui abordent de nombreux sujets que ce soit la sororité, la parentalité, la déconstruction de ses propres préjugés, le corps, le féminisme et la lutte des classes, le mariage...Ces derniers temps, de nombreuses autrices et militantes féministes interrogent aussi les relations de couple et notre façon d'aimer pour nous libérer des normes et du poids de ce mythe de l'amour romantique (en gros celui du prince charmant qui viendrait nous sauver et tout combler) avec lequel nous sommes beaucoup à avoir grandi. Allez écouter le Coeur sur la Table de Victoire Tuaillon, lire le dernier ouvrage de Mona Chollet ou le numéro de la revue La Deferlante intitulé AIMER...ça fait du bien de réinventer l'amour ! Parce que oui on peut être féministe et ne pas rester célibataire ! ;)Pour lire la critique des Missives sur l'ouvrage de Mona Chollet : http://www.lesmissives.fr/index.php/2021/09/18/reinventons-lamour-avec-mona-chollet/