Disruption Protestante

Partager

Episode 5 - Rendre le monde meilleur et créer du lien social

Saison 1, Ép. 5

Pour aller plus loin :


Face aux locations Airbnb illégales, Barcelone emploie la manière forte, Le Figaro Immobilier : https://bit.ly/2aJrqIy


Unable to pay EMI on car, Uber driver commits suicide in Hyderabad, New Indian Express : https://bit.ly/2t4BDGa


Tristan Harris : «Beaucoup de ficelles invisibles dans la tech nous agitent comme des marionnettes», Le Figaro : https://bit.ly/2MffIEQ


Mais où va le web ? http://maisouvaleweb.fr/


Sommet "Tech for Good" : Macron accusé de servir la soupe aux géants du Net américains, La Tribune :

https://bit.ly/2LqdqT5


Le site de Famileo : https://www.famileo.com

Plus d'épisodes

7/24/2019

Susanna Pozzoli - Photographe : d'auteur à ouvrier de l'image

“Meero lève 230 millions de dollars pour disrupter la photographie”Le 18 juin, tous les medias relayant l’actualité de l’écosystème des startups se sont félicités de cette levée de fonds qui transforme l’entreprise de Thomas Rebaud en nouvelle licorne hexagonale. Mais pour une fois, la plupart de ces medias ont fait leur boulot en allant plus loin que le storytelling inspirant de l’entrepreneur à succès pour exposer ce qui fait vraiment son succès financier. Et ce n’est pas très réjouissant.Tout d’abord, le métier de photographe n’a pas attendu la Startup Nation pour se transformer en essayant de s’adapter à un marché qui veut toujours plus d’images à bas coûts et toujours moins d’auteurs. La disruption invoquée semble n’être que la moisson opportuniste de graines semées il y a plusieurs années. De plus, ce qui arrive avec ces plateformes, Meero n’est pas la seule, illustre bien ce qui est mis en avant par les startups. Ces entrepreneurs, formatés aux écoles de commerce et aux bouquins business inspirants, ne sont spécialistes d’aucun secteur sinon celui des startups. Leur métier se résume à faire de la croissance pour lever des fonds. Dans ce cadre, tout est opportunité business. Le métier déjà exsangue de photographe en était une.J’ai discuté de tous ces sujets avec Susanna Pozzoli, photographe qui revendique le statut d’artisan de la photo. Susanna a une vision très pragmatique de l’évolution de son métier...Bonne désinspiration !