Partager

cover art for Corinne Morel Darleux - Cesser d'ajouter du poids au monde

Des Nouvelles de Demain

Corinne Morel Darleux - Cesser d'ajouter du poids au monde

Saison 2, Ep. 10

Qu’est-ce qui compte vraiment ? A quoi devons-nous renoncer ? Pourquoi, plus que flotter sans grâce, vaudrait-il mieux couler en beauté ? Autrice, essayiste et militante de terrain, Corinne Morel Darleux s’investit dans des réseaux écologistes ou paysans, tout en construisant une œuvre singulière, engagée, tissée de références poétiques et empreinte d’humanité. Questionnant notre rapport au monde, devenu indigne, elle en appelle à l’urgence de s’alléger. Car comme le montre la puissance de l’émerveillement ce qui compte peut ne pas peser.

More episodes

View all episodes

  • 17. Hartmut Rosa - De l'accélération à la résonance

    13:06
    Pourquoi sans cesse accélérer ? Comment freiner ? Que révèle notre rapport au temps ? Qu’est-ce que la résonance ? Sociologue et philosophe, Hartmut Rosa interroge la rythmique singulière de notre époque contemporaine et ce qu’elle révèle de notre rapport à soi, aux autres et au monde. Dans cet épisode, il montre comment nos modes de vie sont en crise, à l’heure des impératifs de croissance et d’innovation sans fin. Face à la perpétuelle accélération de nos existences, il nous propose une forme de résistance : entrer en résonance pour habiter le monde différemment.
  • 16. Marine Calmet - Transformer par le droit notre relation au monde vivant

    56:42
    Une forêt a-t-elle des droits ? Comment réinventer, avec le droit, notre manière d’être au monde ? A quoi ressemblerait une société du tout vivant ? Militante, juriste, et avant tout gardienne de la nature, Marine Calmet utilise le droit comme outil privilégié de protection du vivant. A travers les récits de ses combats, elle incarne la force du message des droits de la nature : penser une société qui permettrait l’expression des droits, de la singularité et du beau de toute la communauté vivante. Au passage, elle évoque comment les cosmologies ancestrales imprègnent le droit du vivant.
  • 15. Emmanuel Ndione - La vie est un apprentissage

    55:02
    Pourquoi faut-il relier recherche, formation et action ? Comment mieux écouter ce que savent les communautés ? Pourquoi l’Autre est-il une chance ? Pourquoi miser sur la diversité ? Chercheur paysan et infatigable militant de la recherche populaire qu’il a portée au sein de l'ONG Enda, Emmanuel Ndione retrace ici une carrière au service de la transformation des modes de production du savoir, des manières de former et d’agir. Il faut en finir avec les logiques de transfert, comme il faut renoncer aux logiques d’aide qui pervertissent tout. En finir avec l’aide, mais pas avec la relation qu’il faut réinventer.
  • 14. Elgas - Il reste toujours des remparts incolonisables

    54:21
    Comment repenser le sens de l’universel ? Comment créer un commun respectueux des particularités ? Qu’est-ce que l’incolonisable ? Journaliste, sociologue, auteur et fervent défenseur d’une réhabilitation des Lumières dans la fidélité de leur essence, Elgas prône une critique à la fois nuancée et transformative. S’il considère qu'il est essentiel de traquer les survivances de la colonisation, il ne ferme pas les yeux sur les faillites locales et rêve d’un avenir émancipateur pour l’Afrique, fondé sur l’énergie de l’incolonisable et sur la quête de dignité.
  • 13. Nadine Machikou - De l'impérialisme compassionnel à la réparation

    01:00:24
    Pourquoi faut-il se lier ? Comment la compassion peut-elle détruire la dignité ? Comment mettre le soin au cœur des sociétés ? L’éthique du visage pourra-t-elle nous sauver ? Vice-rectrice de l’université de Yaoundé, professeure et chercheuse en sciences-politiques, Nadine Machikou travaille notamment sur l’économie politique et morale des émotions. Elle revient dans ce podcast sur l’importance des liens, sur l’éthique du soin et le souci de soi qu’il faut réinstaller au cœur des institutions et des territoires pour réparer des sociétés déstructurées et redonner le pouvoir de se projeter, dans la dignité. 
  • 12. Felwine Sarr - Laisser le monde plus habitable

    41:04
    Comment changer notre rapport au monde ? Comment le rendre vivable et habitable pour tous ? Comment se projeter dans un avenir souhaitable pour le faire exister ? Comment l’art nous aide à faire humanité ? Felwine Sarr est écrivain, économiste, philosophe et artiste. Il enseigne, il écrit, il joue, il chante, il vit. Felwine Sarr nous parle ici de savoirs émancipateurs, d’imaginaires libérateurs, du désir qui fait vivre, de la littérature qui dit l’universel et de la beauté qui sauve.
  • 11. Barbara Glowczewski - Tout changer ! Suivre les peuples autochtones et la jeunesse

    23:33
    Pourquoi penser le monde avec les peuples aborigènes ? Qu’apprendre de leur rapport au vivant ? Que nous disent leurs rêves ? Nous aident-ils à espérer ? Anthropologue et ethnologue française, Barbara Glowczewski est spécialiste des warlpiri, une communauté d’aborigènes du nord de l'Australie qui l’accueille depuis plus de quarante ans. Dans cet épisode, elle partage leurs modes de pensées, d'attachement à la terre et aux vivants et la manière dont ils se relient à ce qui est plus grand. Elle évoque en miroir leurs luttes et celles de la jeunesse engagée contre le modèle extractiviste, des luttes qui font vivre l’espoir.   
  • 9. Alaa al-Aswany - La démocratie, c'est être traité comme un être humain

    31:27
    Qu’est-ce que la démocratie ? Comment voir venir une dictature ? Comment ouvrir les yeux ? A quoi sert la littérature ? Romancier, essayiste, chroniqueur et militant de la cause démocratique, Alaa Al-aswany écrit sur la complexité humaine dans un monde bariolé, sur les jours sombres et la noirceur qui plane, sur l’espoir qui fait vivre malgré l’inhumanité. Infatigable défenseur des vies dignes, il nous parle sans filtre du syndrome de la dictature, de la terreur qu’elle fait régner, des voix éteintes et résignées. Il évoque ici ses combats sans fin pour soutenir la liberté.