Dans la tête d'un VC

Partager

#13 Eric Burdier VC chez Axeleo : Sur le mix accélérateur et fonds, l'AMF et les startups B2B

Saison 1, Ép. 13

Eric Burdier est General Partner d'Axeleo Capital un fonds de seed avec un focus B2B créé en 2017. L'histoire a commencé en 2013 avec la création d'un accélérateur du même nom, créé à Lyon.


Axeleo est également l'organisateur de la conférence B2B Rocks, pour les startups B2B et SaaS, organisée deux fois par an à Paris et Sydney.


Dans cet épisode, vous allez apprendre :


1) Qu’est ce qu’Axeleo ? Quel est le parcours d’Eric ? 


2) Pourquoi avoir commencé par un accélérateur ? Quelle problématique constaté a motivé Eric à accompagner les startups B2B ? Comment fonctionne l’accélérateur ? 3 leçons apprises par Eric grâce à l’accélérateur ?


3) Comment a été créé le fonds d’investissement Axeleo Capital ? Quelle est la thèse du fonds ? Qu’est ce que l’agrément AMF ? Pourquoi chercher à obtenir cet agrément ?


4) Quelles startups peuvent être intéressés par une collaboration avec Axeleo et inversement ? Quel timing de développement ? Quelles particularités ont les startups B2B par rapport au B2C ? Quel impact dans la stratégie d’investissement et de sortie ? 


5) Sa vision du marché des sorties pour les startups B2B avec des acquéreurs français et étrangers ? Quels secteurs intéressent le plus Eric actuellement ?


Pour recevoir les futurs épisodes de ce podcast, abonnez vous à ma newsletter(un mail chaque lundi à 16h30 envoyé à plus de 900 personnes)


Si vous aimez ce podcast, le meilleur moyen de me le faire savoir est d'aller le noter (et mettre un commentaire) sur Apple Podcast. 🙂

Plus d'épisodes

3/30/2020

#21 Antoine Fine VC chez Eutopia : Sur les marques "direct to consumer", sur l'impact et sur la création d'Eutopia

Saison 1, Ép. 21
Pour recevoir les futurs épisodes de ce podcast et mes 60 ressources préférés (articles, livres, sites) ,abonnez vous à ma newsletter.(un mail chaque lundi à 16h30 envoyé à plus de 1300 personnes)Antoine Fine est VC et founding partner d'Eutopia, un fonds de seed et series A qui finance des startups "direct to consumer" qui vendent des produits physiques en utilisant principalement des réseaux de distributions et de communications online (aussi appelées DNVB). Le fonds a notamment investi chez Feed, Merci Handy ou encore Kids Empire.Diplômé d'HEC Paris, Antoine a débuté sa carrière dans le capital-investissement en 2003 en tant qu'analyste chez Lazard. En 2010 il a ensuite conçu, lancé et vendu avec succès une marque de snacks sains avant de co-fonder Otium Brands en 2015 et d'en être le partenaire jusqu'en 2018.Dans cet épisode, vous allez apprendre : 1) Quel est le parcours d’Antoine ? Quelle est son expérience dans l’impact investing et le consumer ?2) Pourquoi s’est il intéressé au modèle des startups hardware direct to consumer ? En quoi la technologie est en train de transformer le marché de la distribution ?3) Quelle est la thèse d’investissement de Eutopia ? Dans quels secteurs sont ils présents ? Quelles sont les KPI que Antoine regarde dans une startup avant d’investir ?4) Comment transformer une Digitally Native Vertical Brands (ou DNVB) en marque distribuée dans des magasins, des grandes surfaces ? Pourquoi celles ci avaient du mal à se faire financer par les VC auparavant ?5) Comment Eutopia accompagne l’adoption d’un produit physique d’une startup au delà des early adopters ? Quelles sont les bonnes pratiques à utiliser dans ce modèle ?6) Quelle est la différence de retours entre Eutopia et un fonds “”classique” ? Comment faire conjuguer investissement et impact ?7) Quelle est la différence entre son expérience chez Otium et celle chez Eutopia ? Quelle différence dans la stratégie d’investissement quand on fait du consumer ? Quel secteur le passionne le plus actuellement et pourquoi ?Ressources mentionnées :L’art de perdre - Alice ZeniterCradle to Cradle - Michael Braungart et William Mc DonoughPS : Pour recevoir les futurs épisodes de ce podcast,abonnez vous à ma newsletter.(un mail chaque lundi à 16h30 envoyé à plus de 1300 personnes)Si vous aimez ce podcast, le meilleur moyen de me le faire savoir est d'aller le noter (et mettre un commentaire) surApple Podcast. 🙂
3/16/2020

#20 Hervé Cuvilliez VC chez Id4 Ventures : Sur la transition d'entrepreneur à investisseur, ses débuts en tant que business angel et créer un fonds selon ses propres règles

Saison 1, Ép. 20
Hervé Cuviliez est le fondateur et Managing Partnerde ID4 ventures, un fonds early stage qu'il a cofondé avec son associé historique Ivan Petrovic après avoir investi dans une quinzaine de startups en tant que business angel (Dejbox, Adictiz)Avant cela, Hervé a commencé sa carrière à Paris en créant sa première agence digitale qu’il a ensuite vendue en 1999 à DDB Worldwide, filiale du groupe Omnicom. Après cette expérience Hervé a cofondé Diwanee, une société de médias numériques au Moyen-Orient vendue à Webedia en 2014.Dans cet épisode, vous allez apprendre :1) Quelle est la thèse de Id4 Ventures? Quel est le parcours de Hervé? Comment s’est il lancé dans l’entrepreneuriat? Quelle était la situation de Internet dans les années 1990? Comment à t’il vécu la bulle internet, et le web 2.0?2) Pourquoi a t’il choisi d’aller au Moyen-Orient pour lancer un média? Comment était le système de financement des startups dans cette région?3) Quand a t’il commencé le business angel? Pourquoi s’est il intéressé au mobile?Quels sont les différentes types d’erreurs quand on lance une entreprise?4) Comment apprendre à devenir VC quand on est entrepreneur? Quel est le processus de transition? Pourquoi a t’il choisi de lancer un fonds? Pourquoi il se définit comme un entrepreneur avec de l’argent plutôt que comme un gestionnaire de fonds?5) Qu’est ce qui l’a amené à faire peu de deals sur son premier fonds? Pourquoi faut t’il choisir ses investisseurs avec la même attention que lorsqu'on recrute ses premiers employés? Quelles sont les différences entre le rôle d’investisseur et le rôle d’entrepreneur?6) Quelles sont les enjeux de son futur deuxième fonds? Pourquoi le fonds privilégie les co-investissements? Qui sont ses LP’s?Pourquoi toutes les startups ne devraient pas lever de l’argent?Si vous avez aimé cet épisode, je vous conseille également :#1 Boris Golden VC chez Partech #14 Jean-Patrice Anciaux VC chez BPI F3APour recevoir les futurs épisodes de ce podcast,abonnez vous à ma newsletter.(un mail chaque lundi à 16h30 envoyé à plus de 1200 personnes)Si vous aimez ce podcast, le meilleur moyen de me le faire savoir est d'aller le noter (et mettre un commentaire) surApple Podcast. 🙂
3/2/2020

#19 Matthieu Lattes VC chez White Star : Sur l'ambition des startups françaises, la création de grands groupes tech et sur l'importance de voyager quand on est VC

Saison 1, Ép. 19
Matthieu Lattes est General Partner chez White Star Capital, un fonds franco-américain créé en 2014 et qui investit en series A/B.Avant de rejoindre White Star, Matthieu a travaillé dans la finance (JPMorgan, BNP Paribas) puis en tant que leveur de fonds chez Ader Finance et chez Rothschild. Matthieu a également commencé à investir en tant que business angel avant de devenir VC.Dans cet épisode, vous allez apprendre :1) Qu’est ce que White Star ? Quel est le parcours de Matthieu ? Qu’est ce que son activité de leveur de fonds lui a appris ? Comment et pourquoi est-il devenu VC ?2) Quelles sont les erreurs que Matthieu a pu faire en tant que business angel avant de devenir VC ? Comment déceler le potentiel chez les fondateurs ? Qu’est ce que Matthieu conseille aux grands groupes qui s’intéressent à l’acquisition ou au financements d’une startup ?3) Quelle est la thèse de White Star ? Comment White Star aide et accompagne ses startups ?Comment Matthieu a lancé White Star en France en 2018 ?4) Pourquoi Matthieu pense que la France peut et doit avoir l’ambition de créer des grands groupes tech dans le futur ?En quoi l’ADN de White Star pousse à l’ambition ? Qu’est ce que cela implique pour les startups et les fondateurs ? Comment faire pour que les fondateurs ne souhaitent pas vendre trop vite ?5) Qu’est ce que le rapport Tibi ? L’émergence de fonds de growth pour assurer la continuité du financement ? La plausibilité d’IPO sur un marché côté français pour les startups ?6) Quelle analyse porte Matthieu sur un marché compétitif comme celui de la micro mobilité. Qu’est ce qui fait la différence sur ce type de marché ?Ressources mentionnées :Les choses humaines de Karine TuileSi vous avez aimé cet épisode, je vous conseille également :#8 Antoine Boulin VC chez Red River West #16 Martin Mignot VC chez Index Pour recevoir les futurs épisodes de ce podcast,abonnez vous à ma newsletter.(un mail chaque lundi à 16h30 envoyé à plus de 1100 personnes)Si vous aimez ce podcast, le meilleur moyen de me le faire savoir est d'aller le noter (et mettre un commentaire) surApple Podcast. 🙂