Course Epique

Partager

#10 La Breathtaking XTreme de Nathalie Mauclair, une championne du monde au coeur de la savane

Dans ce nouvel épisode, j’ai le privilège de recevoir Nathalie Mauclair double championne du monde de trail, vainqueur de l’UTMB, de la Diagonale des fous, du Marathon des Sables au Pérou et qui a brillé sur une multitude d’autres courses… Nathalie a la particularité d’avoir démarré la course à pieds à 40 ans... pour devenir championne du monde seulement 3 ans après. Vous apprécierez par vous même la prouesse. Et pour tout vous dire, son incroyable niveau de performance sportive n’a d’égal que sa gentillesse et son humilité. Nathalie va aujourd’hui nous embarquer avec elle loin des sentiers battus pour nous faire découvrir la 1ère édition de la Breathtaking Xtreme, une course atypique de 265km au milieu de la savane sud-africaine et de ses animaux. J’ai passé un très agréable moment en sa compagnie à vivre cette aventure incroyablement dépaysante, j’espère que vous aussi ! Bonne écoute ! Retrouvez-nous également sur Instagram www.instagram.com/courseepique.podcast/ et sur notre site courseepique.fr

Plus d'épisodes

11/17/2021

#54 "Finira bien qui finira le dernier", la Diagonale des Fous de Jean-Yves Baron

Saison 3, Ép. 13
La Diagonale des Fous est un monument de l’ultra-trail. Bien plus qu’une course, c’est une expérience de vie qui marque durablement chacun de celles et ceux qui ont pu en prendre le départ.Cette Diagonale des Fous, les élites la courent en une grosse vingtaine d’heures et c’est souvent l’image que l’on en voit.Il existe une autre réalité : celle de coureuses et coureurs qui passent 3 nuits dehors pour boucler en 66 heures, à bout de force, cette course aussi fascinante qu’elle est extraordinairement exigeante.Chez Course Epique, j’aime à partager avec vous toutes les belles histoires qui font la course à pied. Celles des premiers mais aussi celles de ceux qui ont été, ce jour-là, en milieu ou en toute fin de peloton.Coureur aguerri avec notamment 3 UTMB à son actif, Jean-Yves Baron s’est lancé sur la Diag 2018, l’esprit rempli de rêves et le cœur chargé d’émotions.Jean-Yves a été le dernier à rallier le Stade de la Redoute lors de cette édition. Vous allez l’entendre, il a vécu ce qu’une course à de plus intense à offrir : des situations inattendues souvent, rocambolesques parfois, dangereuses d’autres fois… avec un combat intense au fil des kilomètres pour ne pas céder aux sirènes de l’abandon.La Diag avait décidé de faire passer cette année-là Jean-Yves par toutes les émotions en lui faisant vivre aussi, à l’autre bout du spectre, des sensations exaltantes, inouïes, flirtant même parfois avec le surréaliste.Comme si après toutes ces souffrances et difficultés préliminaires que la Diag avait dressées sur son chemin, Jean-Yves avait gagné le droit de vivre ces moments de joie ultime et littéralement hors du commun, à compter des derniers kilomètres de la course.Un juste retour des choses, très probablement, que Jean-Yves nous partage avec beaucoup de recul, de sagesse et d’émotions, encore très présentes, 3 ans après.Mais je ne vous en dis pas plus, Jean-Yves va vous raconter tout ça bien mieux que moi.Bienvenue dans notre nouvel épisode de Course Epique : “Finira bien qui finira le dernier”.***Course Épique, c'est le podcast running et trail qui vous fait vivre dans chaque épisode une histoire de course hors du commun.Pour ne rien manquer de notre actualité et vivre les coulisses du podcast, suivez-nous sur Instagram : https://www.instagram.com/courseepique.podcast/
11/10/2021

#53 "Premier rôle", l'Endurance Trail des Templiers de Benoit Girondel

Saison 3, Ép. 12
J’ai le plaisir de recevoir dans ce nouvel épisode Benoit Girondel, une figure que l’on ne présente plus dans le paysage du trail français… mais que je vais malgré tout vous présenter brièvement.Benoit a signé des performances de très haut niveau et des victoires qui ont fait date, notamment à la Diagonale des fous en 2017 puis en 2018, avec François d’Haene, avec qui il a alors franchi la ligne d’arrivée main dans la main.Benoit s’est également illustré tout récemment dans le cadre de l’UTMB 2021, en signant une magnifique 2e place sur la redoutable TDS, alors que les courses du côté de Chamonix ne lui réussissaient que peu jusqu’alors.Au-delà d’être cet athlète d’exception, Benoît est une personnalité extrêmement attachante. Vous l’entendrez, il court après tout sauf la reconnaissance, les honneurs et les victoires. Il construit sa vie autour de plaisirs simples et d'objectifs sportifs toujours empreints d’une grande humilité. Pour le dire autrement, Benoit est quelqu'un de sacrément bien et son témoignage dans cet épisode l'illustre à merveille.Benoît va nous faire vivre aujourd'hui une course qui a écrit et continue d’écrire la légende du trail en France : les Templiers.Préparez-vous à vivre dans cet épisode une course d’exception que Benoît a marqué de son empreinte, à la surprise générale, un soir d’octobre 2014.Cet épisode de Course Épique a été réalisé en collaboration avec la marque Suunto, heureux partenaire de Benoît, qui propose, notamment, une large gamme de montres à destination des coureuses et des coureurs de tous niveaux et qui les accompagne dans leurs rêves d’aventure, quelle que soit l’ampleur du défi qui s’offre à eux.Bienvenue à tous dans notre nouvel épisode de Course Epique : “Premier rôle”.Photo : Clément Berchet***Course Épique, c'est le podcast running et trail qui vous fait vivre dans chaque épisode une histoire de course hors du commun.Pour ne rien manquer de notre actualité et vivre les coulisses du podcast, suivez-nous sur Instagram : https://www.instagram.com/courseepique.podcast/
11/3/2021

#52 "Souffle d'espoir", le Marathon de Paris d'Alexandre Allain

Saison 3, Ép. 11
Je vous propose de vivre aujourd’hui un épisode exceptionnel de Course Epique.J’ai eu le plaisir d’échanger avec Alexandre Allain, qui vient de courir il y a quelques jours le Marathon de Paris. Alexandre n’était pas tout à fait un coureur comme les autres sur la ligne de départ ce jour-là. Les médecins ont en effet diagnostiqué une mucoviscidose à Alexandre alors qu’il était âgé deux ans.La vie d’Alexandre a basculé, pour le meilleur, un soir de juillet 2017 où on lui a proposé une double greffe de poumons, alors que ses capacités pulmonaires avaient atteint à cette période des niveaux préoccupants.Alexandre a tout au long de sa vie continué à aller de l’avant, à entreprendre et à se lancer dans des projets sportifs ambitieux, jusqu’à ce Marathon de Paris 2021 qu’il va nous raconter aujourd’hui.Vous l’aurez compris, comme très souvent dans Course Epique, l’histoire que vous allez entendre aujourd’hui ça n’est pas seulement l’histoire d’une course, c’est l’histoire d’une vie.Et celle d’Alexandre est profondément touchante, admirable et riche d’espoirs.Vous allez l’entendre, cet épisode fait du bien.Mais je ne vous en dis pas plus, Alexandre va vous raconter tout ça bien mieux que moi.Bienvenue dans notre nouvel épisode de Course Epique : Souffle d'espoir”.***Course Épique, c'est le podcast running et trail qui vous fait vivre dans chaque épisode une histoire de course hors du commun.Pour ne rien manquer de notre actualité et vivre les coulisses du podcast, suivez-nous sur Instagram : https://www.instagram.com/courseepique.podcast/