Partager

cover art for JO de Paris 2024 : pourra-t-on vraiment nager dans la Seine ?

Code source

JO de Paris 2024 : pourra-t-on vraiment nager dans la Seine ?

Ep. 1133

C’est une promesse de la mairie de Paris et des organisateurs des Jeux olympiques qui se tiendront dans la capitale cet été : plusieurs épreuves doivent pouvoir avoir lieu dans la Seine. 


Mais le traitement de l’eau du fleuve est délicat. Plusieurs tests menés en août 2023 n’ont pas été concluants et certaines épreuves qui devaient avoir lieu au niveau du pont Alexandre III ont été annulées à cause d’un taux de pollution trop important. Est-ce que les athlètes pourront plonger dans la Seine cet été ? Et au-delà, est-ce que les Parisiens pourront s’y baigner en 2025, comme promis par la maire de Paris, Anne Hidalgo ?


Cet épisode de Code source est raconté par Pauline Darvey et Paul Abran, journalistes de l’édition de Paris du Parisien.


Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.


Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Barbara Gouy, Clara Garnier-Amouroux et Thibault Lambert  - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : INA.

More episodes

View all episodes

  • 1173. La Concorde : comment la plus grande place de Paris va changer de visage

    21:47
    C’est l’un des premiers grands sites parisiens à être aménagés en prévision des Jeux olympiques. La place de la Concorde doit accueillir plusieurs épreuves de sports urbains comme le BMX Freestyle et le skateboard. Elle sera complètement fermée à la circulation à partir du 1er juin et en janvier dernier, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé qu’elle resterait en partie piétonne après les Jeux.Ce n’est pas la première fois que la piétonnisation de la place de la Concorde est évoquée. Cette fois-ci, les réactions ont été plutôt favorables, mais des questions persistent sur ce que va devenir ce site qui fait l’objet de nombreux débats depuis le 18e siècle.Pour Code source, Pauline Darvey, journaliste à l’édition de Paris du Parisien revient sur l’histoire mouvementée de la plus grande place de la capitale. Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux, Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : BFMTV, INA.
  • 1172. Adeline Toniutti : violences conjugales, voix perdue... la coach de la « Star Ac » se confie

    18:36
    Adeline Toniutti s’est fait connaître du grand public en devenant la professeure de chant du télé-crochet à succès de TF1, “Star Academy”. Devant l’écran de télévision, difficile de se douter qu’Adeline Toniutti n’arrivait plus à chanter une seule note quelques années plus tôt. À 34 ans, elle retrace son parcours dans son livre Incandescente pour toujours (Éditions du Rocher), sorti le 3 avril.Elle y raconte comment elle a vu sa carrière de chanteuse d’opéra s’envoler à la suite d’un accident domestique qui lui a fait perdre sa voix, et les violences conjugales qu’elle a subies. Après une opération des cordes vocales et beaucoup de travail, elle est parvenue à sortir en mars son premier mini-album, « J’ai le soleil sur le nez ». Adeline Toniutti témoigne au micro de Barbara Gouy.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : TF1.
  • 1171. Dette publique : pourquoi l'Etat veut économiser 20 milliards d'euros

    18:50
    L’Etat doit se serrer la ceinture. C’est en substance l’alerte lancée par Bercy depuis le début de l’année. Le ministère de l’Economie a assuré le mercredi 10 avril que dix milliards d’euros d’économies supplémentaires devront être réalisées cette année, en plus des dix milliards d’euros déjà annoncés en février par le ministre Bruno Le Maire. Au total, l'État veut donc réduire ses dépenses de 20 milliards d’euros en 2024.Ces annonces sonnent définitivement la fin des coups de pouce aux ménages et aux entreprises qui ont été accordées ces dernières années. Si elles ont permis de maintenir l’économie à flots pendant l’épidémie de Covid-19 à partir de 2020, ou encore après la crise énergétique liée à l’invasion de l’Ukraine en 2022, ces dépenses ont aussi vidé les caisses de l’Etat. Les économies annoncées devraient permettre au gouvernement de maintenir sa trajectoire prévisionnelle d'un déficit public à 5,1% du PIB en 2024. Dans Code source, deux journalistes du service économie du Parisien, Erwan Benezet et Sébastien Lernould, reviennent sur les raisons de ces mesures.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux, Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : LCP, TF1, France 3.
  • 1170. Paris 2024 : le défi XXL de la cérémonie d'ouverture sur la Seine

    26:02
    Le vendredi 26 juillet 2024, à partir de 9h30, la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Paris devrait se dérouler au centre de la capitale, sur et aux abords de la Seine. ll est prévu que plus de 10 000 athlètes défilent sur le fleuve en bateau.Le défi est colossal. Un dispositif de sécurité inédit doit être mis en place, nécessitant une collaboration entre les organisateurs et les autorités. Confrontés à une série d’obstacles sécuritaires, les organisateurs de la cérémonie ont dû faire de nombreux compromis, dont celui de drastiquement réduire la jauge de spectateurs.Pour Code source, trois journalistes du Parisien, Sandrine Lefèbvre et Romain Baheux du service des sports, et Pauline Darvey de l’édition de Paris, reviennent sur cette cérémonie d’ampleur.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux, Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Pierre Chaffanjon - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : Eurosport, France TV.
  • 1169. Disparition de Lina, 15 ans : où en est l’enquête pour « enlèvement » ?

    19:59
    Le 22 mars, la mère de Lina lance un appel à témoins lors d’une conférence de presse. A ce moment-là, cela fait 6 mois que sa fille a disparu et qu’une enquête a été ouverte pour « enlèvement et séquestration ». Fanny Groll souhaite que les recherches s’accélèrent et invite toute personne qui aurait des informations sur la disparition de sa fille à se signaler.L'adolescente de 15 ans a disparu le 23 septembre dernier en moins de 5 minutes, alors qu’elle se rendait à pied à la gare de Saint-Blaise-la-Roche (Bas-Rhin), à quelques kilomètres de chez elle. Rapidement, la piste d’un enlèvement est privilégiée, et des perquisitions sont menées. Fin mars, trois personnes ont été placées en garde à vue, puis libérées.Pour Code source, Louise Colcombet, journaliste au service police-justice du Parisien fait le point sur l’enquête sur la disparition de Lina. Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux, Thibault Lambert et Barbara Gouy - Réalisation et mixage : Pierre Chaffanjon - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : BFMTV.
  • 1168. « J’ai fermé les yeux et prié pour mourir vite » : Laura, rescapée du 7 octobre

    18:03
    Le 7 octobre 2023, vers 6 heures du matin, Laura Blajman-Kadar se trouve dans le désert du Néguev, dans le sud d’Israël, où a lieu le festival de musique Tribe of Nova. Cette Franco-Israélienne de 35 ans, organisatrice de festivals, sort de sa caravane pour lacer ses chaussures quand elle entend le bruit de plusieurs roquettes tirées depuis la bande de Gaza.Peu après, des terroristes du Hamas arrivent sur le site du festival, et Laura décide de se cacher avec son mari et des amis dans la caravane. Ils y restent pendant de longues heures et entendent les terroristes tirer sur les festivaliers à quelques mètres d’eux, avant d’être libérés par l’armée israélienne. Le 21 mars dernier, Laura a publié son témoignage dans un livre, « Croire en la vie » (Ed. Robert Laffont). Elle témoigne au micro d’Ambre Rosala.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Thibault Lambert, Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux et Barbara Gouy - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network.
  • 1167. Lactalis : un géant du lait si discret

    17:48
    Le 24 février, alors que le Salon de l’agriculture ouvre ses portes à Paris, un syndicat agricole, la Confédération Paysanne, organise un coup d’éclat visant le géant industriel français Lactalis. En pleine crise du monde agricole, les manifestants déversent du fumier sur le stand du groupe, présent dans les allées du parc des expositions, porte de Versailles. L’objectif : dénoncer les pratiques du géant de l’industrie laitière et réclamer une meilleure rémunération pour les éleveurs.Ce n’est pas la première fois que Lactalis se retrouve pointé du doigt. Depuis plusieurs années, cette multinationale est régulièrement accusée de pratiquer des prix trop bas, au détriment des éleveurs laitiers. Elle a aussi été condamnée à plusieurs reprises pour la pollution de rivières à proximité de ses usines et aujourd’hui, elle est soupçonnée de fraude fiscale. Dans le cadre de cette enquête, le 6 février dernier, le siège de Lactalis a ainsi été perquisitionné.Pour Code source, Gwenael Bourdon, journaliste au service économie du Parisien, raconte comment une petite laiterie créée en 1933 à Laval en Mayenne est devenue le numéro un mondial des produits laitiers, tout en s’attirant de nombreuses critiques.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : INA, BFMTV.
  • 1166. 30 ans du génocide des Tutsi au Rwanda : Beata Umubyeyi Mairesse, une rescapée, témoigne

    20:05
    Beata Umubyeyi Mairesse voit le jour en 1979 à Butare, une ville située au sud du Rwanda. C’est une petite fille métisse, née d’une union entre un polonais et une rwandaise. Enfant, elle grandit seule avec sa mère qui fait partie de la minorité Tutsi, qui représente environ 12% de la population rwandaise, au début des années 1990.Mais le 6 avril 1994, la vie de Beata bascule. Ce jour-là, le président rwandais Juvénal Habyarimana est tué à bord d’un avion. Dans les jours qui suivent, des massacres débutent dans le nord du pays. Entre avril et juillet 1994, entre 800 000 et un million d’hommes, de femmes et d’enfants sont exterminés au Rwanda pour la seule raison qu’ils étaient Tutsi.Dans « Le Convoi », publié en janvier 2024 aux éditions Flammarion, Beata Umubyeyi Mairesse raconte comment elle a échappé au génocide, grâce à un convoi humanitaire suisse de l'ONG « Terre des hommes ». Pour Code source, elle raconte son histoire au micro d’Emma Jacob.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Emma Jacob - Production : Raphaël Pueyo et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network.
  • 1165. « Violeur de Tinder » : nos reporters racontent le procès

    21:29
    Le 18 mars s’ouvre le procès de Salim Berrada devant la cour criminelle de Paris. Ce Marocain de 38 ans est accusé de quatre agressions sexuelles « par personne abusant de son autorité » et de treize viols, commis entre 2014 et 2016. Dans la salle d’audience, une dizaine de femmes sont assises sur le banc des parties civiles, toutes victimes de celui que l’on surnomme aujourd’hui « le violeur de Tinder ».Au moment des faits, elles avaient entre 18 et 26 ans et s’étaient rendues au domicile de Salim Berrada, dans le XXe arrondissement de Paris, pour un shooting photo. A la barre, elles décrivent le même mode opératoire : quelques verres d’alcool qui leur font perdre pied, certaines soupçonnent même avoir été droguées, puis soudain, Salim Berrada devient brutal et leur impose des relations sexuelles malgré leur refus répétés. Condamné à 18 ans de réclusion criminelle en première instance, le photographe a depuis fait appel.Pour Code source, deux journalistes du service police-justice du Parisien, Pascale Egré et Clara Seren-Rosso, retracent le procès du « violeur de Tinder ».Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : BFMTV.