Partager

cover art for Comment Judith Godrèche a relancé le #MeToo du cinéma

Code source

Comment Judith Godrèche a relancé le #MeToo du cinéma

Ep. 1144

Le 21 décembre dernier, la chaîne Arte met en ligne sur son site « Icon of French Cinema », une mini-série de 6 épisodes écrite et réalisée par Judith Godrèche. Dans cette fiction, largement inspirée de sa vie d’actrice, on suit une ancienne icône du cinéma français exilée à Los Angeles, qui revient à Paris pour relancer sa carrière en France. Une œuvre largement autobiographique, entrecoupée de flashbacks de ses débuts où, alors très jeune adolescente, elle se retrouve sous la coupe d’Eric, un réalisateur quadragénaire violent.


Dans les semaines qui suivent, des journalistes font le rapprochement entre ce personnage d’Eric et deux réalisateurs français, Benoît Jacquot et Jacques Doillon, avec qui Judith Godrèche a tourné à ses débuts. Dans un premier temps, elle refuse de le reconnaître publiquement. Puis, après un long cheminement, elle décide finalement de s’exprimer publiquement sur le sujet, avant de porter plainte début février contre Benoît Jacquot, pour « viols avec violences sur mineur de moins de 15 ans commis par personne ayant autorité ». 


Pour Code source, Catherine Balle et Renaud Baronian, journalistes spécialistes cinéma au service culture du Parisien, racontent le long cheminement de l’actrice qui lui a permis de dénoncer publiquement les réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon.


Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.


Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Barbara Gouy et Raphaël Pueyo - Réalisation et mixage : Pierre Chaffanjon - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : Arte, Youtube, INA, Canal+, France Inter.

More episodes

View all episodes

  • 1180. « Il m'a dit : je vais te tuer » : Laura Rapp, rescapée d'une tentative de féminicide, témoigne

    18:54
    Un soir d’avril 2018, son ancien compagnon rentre d’une soirée, fortement alcoolisé. Laura Rapp vient de coucher leur petite fille âgée de 2 ans et demi et lui demande de ne pas faire de bruit. Il refuse, s’énerve contre elle et devient très violent. Laura tente de lui échapper en se réfugiant dans la chambre mais il l’a rattrape et l’étrangle à plusieurs reprises, avant de lui frapper la tête contre le sol, devant leur fille. Elle sera finalement secourue in extremis par ses voisins. Ce soir-là, Laura Rapp raconte « avoir vu la mort ». Depuis sa rencontre en février 2013 avec le père de sa fille, elle vit une longue descente aux enfers, faite d’insultes, de coups et de menaces de mort, jusqu'à cette nuit d’avril 2018 où elle décide de porter plainte contre lui et de déménager avec sa fille. S’engage ensuite un long combat judiciaire qui durera près de 6 ans. Car après sa condamnation en 2019 à 8 ans de prison ferme pour tentative de meurtre, son ex-compagnon décide de porter plainte contre elle deux ans plus tard pour diffamation, suite à la publication d’un livre, « Tweeter ou mourir », aux éditions Michalon, dans lequel Laura raconte ce qu’elle a enduré à ses côtés.Code source avait déjà consacré deux épisodes à Laura Rapp, l’un en 2019 et l’autre en 2020. Aujourd’hui, au terme d’un long combat judiciaire, Laura a 36 ans et elle voit enfin le bout du tunnel. Elle raconte son histoire au micro d’Ambre Rosala.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Alexandre Ferreira - Musiques : François Clos, Audio Network.
  • 1179. Agression de Samara, 13 ans : comment la « mauvaise réputation » pèse sur les collégiennes

    23:59
    Le mardi 2 avril, en fin d’après-midi, Samara, 13 ans, sort de son collège à Montpellier. Selon les premiers éléments de l’enquête, plusieurs collégiens rouent de coups l’adolescente scolarisée au collège Arthur-Rimbaud et la laissent inanimée sur le trottoir. Victime d’une hémorragie cérébrale, Samara est transportée à l’hôpital dans un état grave, où elle est placée dans un coma artificiel. Elle est depuis sortie du coma et ses jours ne sont plus en danger, mais elle reste aujourd’hui profondement traumatisée, incapable de retrouver une vie normale. Dans les jours qui suivent son agression, sa maman pointe rapidement du doigt l’inaction du collège, incapable de proteger sa fille. Selon plusieurs témoins, Samara était en effet victime de harcèlement de la part d’autres élèves, notamment sur les réseaux sociaux.Code source fait le point sur cette affaire avec Juliette Pousson et Frédéric Gouillard, journalistes du Parisien en charge de l’éducation et la jeunesse au service société.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Pierre Chaffanjon - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : BFMTV, TF1, C8.
  • 1178. Comment la scientologie a investi la Seine-Saint-Denis

    23:43
    Le 6 avril, au 270 avenue du Président-Wilson à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), plusieurs personnes sont réunies pour assister à l’inauguration d’un grand bâtiment de verre qui appartient à l’Église de scientologie. Ce nouveau siège, qui se trouve juste à côté du Stade de France et de plusieurs sites olympiques des JO de Paris 2024, est le résultat d’une longue bataille administrative avec les élus locaux, lancée en 2019, afin d’empêcher l’implantation de l’organisation à Saint-Denis.Sur place, plusieurs fidèles immortalisent le moment alors que d’autres sont ici pour alerter sur les dérives du mouvement, surveillé de près par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Si l’Église de scientologie est reconnue comme une religion aux États-Unis, elle est considérée en France depuis les années 90 comme une secte. En octobre 2013, deux structures parisiennes de la scientologie avaient même été condamnées pour escroquerie en bande organisée, recel aggravé et extorsion.Pour Code source, deux journalistes du Parisien, Gwenael Bourdon, du service économie, et Anthony Lieures, de l’édition de Seine-Saint-Denis, reviennent sur l’histoire de la scientologie et sur son implantation polémique à Paris.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux, Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : M6, INA.
  • 1177. Mort d'O.J. Simpson : pourquoi l'ex-footballeur a tant divisé les États-Unis

    28:00
    Le 17 juin 1994, près de 100 millions d’Américains regardent à la télé le cinquième match de la finale NBA qui oppose les New York Knicks au Houston Rockets. Mais alors que les Knicks mènent 45 à 36, la diffusion du match est brusquement interrompue pour laisser place à une course-poursuite entre un 4X4 Ford Bronco blanc, suivi d’un convoi de voitures de police, sur l’autoroute de Los Angeles. A bord du 4X4 se trouve un homme de 46 ans, suspecté d’avoir assassiné son ex-femme cinq jours plus tôt. Il s’appelle O.J. Simpson.Les téléspectateurs le connaissent bien. Il est même l’une des personnalités les plus populaires aux États-Unis. A la fin des années 60, il devient une icône du football américain. Avec les Buffalo Bills, il bat tous les records et en 1973 il est même élu meilleur joueur de la saison. En parallèle de sa carrière, il pousse aussi les portes d’Hollywood, devient l’égérie d’Hertz et devient une voix incontournable du sport américain à la télévision.A l’occasion de l’annonce de sa mort, emporté par un cancer de la prostate à l’âge de 76 ans le 10 avril dernier, Code source retrace son parcours avec Loïc Pialat, correspondant du Parisien et de Radio France à Los Angeles.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo et Barbara Gouy - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : ESPN, NBC, CNN, INA, ABC.
  • 1176. « C'était une douleur permanente » : Lorie Pester raconte son combat contre l'endométriose

    19:13
    La chanteuse Lorie est connue pour avoir vendu des millions d'albums. Mais en parallèle de sa carrière, la chanteuse phare des années 2000 souffrait terriblement à cause d’une maladie qui était encore méconnue il y quelques années, l’endométriose, qui touche près de 10% des femmes en France.Une vingtaine d’années plus tard, à 41 ans, la chanteuse Lorie Pester décide de sortir un livre, « Revivre », publié le 21 mars aux éditions Robert Laffont, où elle retrace son combat contre l’endométriose, cette maladie inflammatoire incurable de l’utérus. Pendant des années, elle a dû vivre au quotidien avec de vives douleurs, qui ont finalement pris fin en 2021, quand elle a pris la difficile décision de se faire retirer l’utérus.Lorie Pester raconte son combat contre l’endométriose au micro d’Ambre Rosala.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Pierre Chaffanjon - Musiques : François Clos, Audio Network.
  • 1175. Paris 2024 : pourquoi tant d'inquiétudes autour des transports ?

    20:42
    A 100 jours de l’ouverture des Jeux olympiques et paralympiques, les transports en commun d’Île-de-France font l’objet de nombreuses interrogations et notamment celle-ci : les bus, tram, métros et RER franciliens vont-ils pouvoir acheminer sans difficulté les millions de spectateurs attendus pendant les Jeux ?Dans son dossier de candidature pour l’organisation des JO, la ville de Paris s’était engagée à créer de nouvelles lignes et de moderniser des stations. Mais de nombreux usagers constatent que le service reste dégradé depuis la crise sanitaire du Covid-19 et qu’il est encore compliqué de se déplacer aux heures de pointe.  Code source fait le point avec Sebastian Compagnon, journaliste au Parisien en charge des transports. Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Barbara Gouy, Clara Garnier-Amouroux, Raphaël Pueyo et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Pierre Chaffanjon - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : TMC, INA, Le Parisien.
  • 1174. Deuil périnatal : le combat d’Odette pour faire reconnaître son bébé mort il y a 75 ans

    16:39
    Le 12 mai 1949, Odette Pichard donne naissance à son premier enfant, Pierre-Alain. La grossesse s’est déroulée sans encombre sans encombre, mais l’accouchement est difficile. Quatre heures plus tard, les médecins reviennent dans sa chambre et lui annoncent que le bébé est décédé. Odette est sous le choc, elle n’a pas d’explications, et ne peut pas récupérer le corps de son bébé. Odette et son mari ont plusieurs enfants dans les années qui suivent, mais elle n’oublie jamais Pierre-Alain, et en parle régulièrement à ses enfants et ses petits-enfants, et notamment à sa petite fille Aude Denardaud, qui est avocate en droit de la famille. Ensemble, les deux femmes décident d’entamer une bataille judiciaire pour que le nom de Pierre-Alain soit inscrit dans le livret de famille d’Odette. Odette Pichard et Aude Denardaud témoignent au micro d’Ambre Rosala. Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Clara Garnier-Amouroux, Thibault Lambert, Raphaël Pueyo et Barbara Gouy - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network.
  • 1173. La Concorde : comment la plus grande place de Paris va changer de visage

    21:47
    C’est l’un des premiers grands sites parisiens à être aménagés en prévision des Jeux olympiques. La place de la Concorde doit accueillir plusieurs épreuves de sports urbains comme le BMX Freestyle et le skateboard. Elle sera complètement fermée à la circulation à partir du 1er juin et en janvier dernier, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé qu’elle resterait en partie piétonne après les Jeux.Ce n’est pas la première fois que la piétonnisation de la place de la Concorde est évoquée. Cette fois-ci, les réactions ont été plutôt favorables, mais des questions persistent sur ce que va devenir ce site qui fait l’objet de nombreux débats depuis le 18e siècle.Pour Code source, Pauline Darvey, journaliste à l’édition de Paris du Parisien revient sur l’histoire mouvementée de la plus grande place de la capitale. Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux, Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : BFMTV, INA.
  • 1172. Adeline Toniutti : violences conjugales, voix perdue... la coach de la « Star Ac » se confie

    18:36
    Adeline Toniutti s’est fait connaître du grand public en devenant la professeure de chant du télé-crochet à succès de TF1, “Star Academy”. Devant l’écran de télévision, difficile de se douter qu’Adeline Toniutti n’arrivait plus à chanter une seule note quelques années plus tôt. À 34 ans, elle retrace son parcours dans son livre Incandescente pour toujours (Éditions du Rocher), sorti le 3 avril.Elle y raconte comment elle a vu sa carrière de chanteuse d’opéra s’envoler à la suite d’un accident domestique qui lui a fait perdre sa voix, et les violences conjugales qu’elle a subies. Après une opération des cordes vocales et beaucoup de travail, elle est parvenue à sortir en mars son premier mini-album, « J’ai le soleil sur le nez ». Adeline Toniutti témoigne au micro de Barbara Gouy.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : TF1.