Partager

cover art for ChatGPT, un an après... ce que l'IA a changé

Code source

ChatGPT, un an après... ce que l'IA a changé

Ep. 1135

Depuis un an, le logiciel d’intelligence artificielle générative ChatGPT fait ses preuves dans le monde entier. Créé par l’entreprise OpenAI, l’utilisation de cet outil conversationnel se répand de plus en plus depuis son déploiement en ligne en novembre 2022, à destination du grand public. Concrètement, Chat GPT est un logiciel d’intelligence artificielle qui répond aux questions posées à partir de données qu’il a apprises. 


Depuis, d’autres entreprises ont lancé leurs propres logiciels, comme Google, avec Bard. De son côté, Open AI a étoffé son offre en proposant par exemple une nouvelle fonctionnalité qui permet d’échanger à l’oral avec ChatGPT. Même si certains assument l’utiliser au quotidien, d’autres sont réticents à son utilisation. Remplacement de salariés par des IA, propagation de fausses nouvelles… ChatGPT suscite aujourd’hui fantasmes et inquiétudes.


Pour Code source, trois journalistes du Parisien, Damien Licata Caruso, Nicolas Berrod et Paul Abran, reviennent sur la révolution ChatGPT, un an après son lancement auprès du grand public.


Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.


Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo et Barbara Gouy - Réalisation et mixage : Pierre Chaffanjon - Musiques : François Clos, Audio Network.

More episodes

View all episodes

  • 1140. Alexeï Navalny, de l'opposant numéro un au martyr russe

    31:07
    Le 20 août 2020, Alexeï Navalny échappe de peu à la mort, après avoir été empoisonné par les services de renseignements russes. Après une longue période de convalescence en Allemagne, il revient en Russie le 17 janvier 2021, où il est arrêté dès sa descente de l’avion. Condamné à plusieurs peines d’emprisonnement, dont une de 19 ans pour « extrémisme », il meurt trois ans plus tard, le 16 février 2024, dans une colonie pénitentiaire de l’Arctique russe.Alexeï Navalny avait consacré sa vie à combattre Vladimir Poutine, en faisant de la lutte contre la corruption son obsession. En 2011, au lendemain des élections législatives truquées, il émerge comme l’un des principaux opposants politiques du Kremlin. Après sa deuxième place aux élections municipales de Moscou l’année suivante, il devient même l’adversaire numéro 1 de Vladimir Poutine. Mais dans les années suivantes, il est violemment réprimé par le pouvoir, il multiplie les séjours en prison et se retrouve privé de participation aux élections.A l’occasion de l’annonce de sa mort, Code source retrace le parcours d’Alexeï Navalny avec Paul Gogo, correspondant à Moscou depuis 7 ans pour différents médias dont Ouest France et Le Parisien. Paul Gogo vient de publier son premier livre aux éditions du Rocher, intitulé « Opération spéciale : dix ans de guerre entre Russie et Ukraine », dans lequel il raconte son expérience de reporter entre le Donbass et Moscou, de la révolution de Maïdan en 2013 à l’invasion russe en 2022.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo et Barbara Gouy - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : INA, France 2, Youtube, France 3, LCI, Arte, AFP.
  • 1139. Promesses de gains, comprimés « miracles »... Enquête sur Unicity et son marketing de réseau

    20:27
    Le 13 février dernier, Le Parisien publie une enquête sur une entreprise née en 2001 aux États-Unis, baptisée « Unicity ». Cette société vend et promeut des compléments alimentaires sous forme de poudre ou de comprimés présentés comme miraculeux, qui permettraient d’être en meilleure santé voire même de « traiter les cellules cancérigènes ». Mais pour acquérir ces produits « miracles », il y a une subtilité. Les clients ne peuvent pas les acheter directement auprès d’Unicity. Ils doivent passer par un vendeur intermédiaire qui touche au passage une commission à chaque vente. C’est le principe du marketing de réseau. Un système légal en France mais qui reste très controversé. Plusieurs anciens vendeurs d’Unicity s’attaquent aujourd’hui à l’entreprise, en dénonçant les méthodes pratiquées en interne.Cet épisode de Code source est raconté par la journaliste qui a signé cette enquête, Paméla Rougerie, du pôle Actualité du Parisien.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux, Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Pierre Chaffanjon - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : Youtube.
  • 1138. Médecin de retour de Gaza, Aurélie Godard raconte la crise humanitaire en cours

    18:50
    Aurélie Godard a 42 ans, et elle est médecin anesthésiste et réanimatrice dans un hôpital de Haute-Savoie. En 2012, elle décide de s’investir dans l’association humanitaire Médecins sans frontières, et elle enchaîne les missions.En janvier dernier, Aurélie accepte de partir en mission dans la bande de Gaza. L’enclave palestinienne est la cible de violents bombardements israéliens depuis les massacres perpétrés par le Hamas en Israël le 7 octobre dernier, et au fil des semaines, la crise humanitaire s’est aggravée. A son arrivée dans la bande de Gaza, Aurélie soigne d’abord des patients à Rafah, dans le sud de l’enclave, avant de réussir à se rendre dans le nord du territoire, une région dévastée et quasi impossible d’accès.Aurélie Godard raconte la crise humanitaire en cours à Gaza au micro d’Ambre Rosala.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux, Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : France Info.
  • 1137. Explosifs, chantage et petites annonces... L'improbable cellule terroriste AZF

    21:28
    Le 16 février dernier, la justice a condamné un ancien chef d’entreprise et son ex-employée à 5 et 3 ans de prison dans l’affaire de la fausse cellule terroriste AZF. En 2004, ce groupe avait menacé de faire exploser des bombes le long de la voie ferrée, et réclamé plusieurs millions d’euros de rançon. L’histoire commence en décembre 2003, quand une lettre arrive à l’Elysée : un groupe qui se présente sous le nom de « AZF » prévient qu’il va bientôt passer à l’action. AZF envoie d’autres lettres au début de l’année 2004, dans lesquelles il affirme avoir posé des bombes artisanales sur le réseau de chemin de fer, et exige une rançon pour ne pas les faire exploser. Les autorités prennent l’affaire au sérieux, et tentent d’entrer en contact avec la cellule terroriste via les petites annonces du journal Libération. Pour Code source, Timothée Boutry et Clara Seren-Rosso, journalistes au service police justice du Parisien, reviennent sur l’affaire AZF.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Clara Garnier-Amouroux, Raphaël Pueyo et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Pierre Chaffanjon - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : INA.
  • 1136. Taylor Swift, de la chanteuse country au phénomène planétaire

    26:23
    En décembre dernier, Taylor Swift est désignée personnalité de l’année par le magazine américain Time, succédant au président ukrainien Volodymyr Zelensky. La chanteuse américaine de 34 ans, actuellement en pleine tournée mondiale, fascine les américains. Elle est devenue en l’espace quelques années une icône mondiale de la pop avec 14 récompenses aux Grammy Awards, capable grâce à son aura de faire plier l’industrie musicale et même de peser sur les scrutins électoraux.Pourtant, celle qui est originaire de Reading en Pennsylvanie ne faisait pas l’unanimité à ses débuts. Dès ses 16 ans, elle sort son premier album et devient une star de la musique country, un genre très populaire aux Etats-Unis mais peu plébiscité à l’étranger. Dénigrée par une partie du public, moquée par le rappeur Kanye West lors des Video Music Award en 2009, Taylor Swift a dû batailler pour s’imposer comme un phénomène mondial, en embrassant notamment un virage pop au début des années 2010.Pour Code source, Eric Bureau, journaliste au service culture du Parisien et spécialiste musique, raconte à travers ses rencontres avec la star américaine son parcours.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux, Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : Netflix/Miss Americana.
  • 1135. Rescapé d'une tuerie, Jean-Yves Labrousse a pu en parler grâce à sa fille

    23:09
    Jean-Yves Labrousse est le seul survivant de l’effroyable tuerie qui a décimé sa famille, en octobre 1983. À cette époque, c’est un adolescent de 15 ans qui vit dans l’Oise. Un soir, l’ancien petit ami de sa grande sœur décide de massacrer les cinq membres de la fratrie en pleine nuit.Poignardé à l’abdomen, Jean-Yves s’en sort miraculeusement et parvient à dénoncer le meurtrier. Cet événement tragique reste gravé dans sa mémoire pendant des décennies. Des flashs lui font revivre cette nuit d’horreur. Lorsqu’il devient père à son tour, Jean-Yves Labrousse ne parle à ses enfants de son passé traumatisant. Jusqu’à ce que sa fille aînée Camille cherche à en savoir plus, il y a 5 ans. Cette confession d’un père à sa fille a donné lieu à un témoignage publié à l’automne dernier, L’écho des ombres, récit d’un survivant (Mareuil éditions).Jean-Yves et Camille Labrousse ont accepté de raconter leur histoire dans Code source au micro d’Ambre Rosala.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network.
  • 1134. Amélie Oudéa-Castéra à l'Education nationale : retour sur un passage éclair

    22:59
    Un petit mois et puis s’en va… Le 11 janvier, Amélie Oudéa-Castéra se voit confier le portefeuille de l’Education, en plus du ministère des Sports qu’elle dirige depuis 2022. Une décision déplorée par les syndicats d’enseignants, pour qui il semble impossible de gérer à la fois les dossiers liés à l’école et la préparation des jeux olympiques de Paris.Les explications mensongères de la ministre, après les révélations dans la presse sur ses trois enfants scolarisés dans un établissement privé d’élite et controversé à Paris, ont déclenché une série de polémiques. Le 8 février, elle perd la tête du ministère de l’Education nationale, remplacée par Nicole Belloubet.Code source refait le film de cette séquence politique avec deux journalistes du Parisien, Olivier Beaumont du service politique, et Frédéric Gouaillard, spécialiste éducation.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Clara Garnier-Amouroux, Barbara Gouy et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : BFM, LCP, TF1, Fr2.
  • 1133. JO de Paris 2024 : pourra-t-on vraiment nager dans la Seine ?

    20:27
    C’est une promesse de la mairie de Paris et des organisateurs des Jeux olympiques qui se tiendront dans la capitale cet été : plusieurs épreuves doivent pouvoir avoir lieu dans la Seine. Mais le traitement de l’eau du fleuve est délicat. Plusieurs tests menés en août 2023 n’ont pas été concluants et certaines épreuves qui devaient avoir lieu au niveau du pont Alexandre III ont été annulées à cause d’un taux de pollution trop important. Est-ce que les athlètes pourront plonger dans la Seine cet été ? Et au-delà, est-ce que les Parisiens pourront s’y baigner en 2025, comme promis par la maire de Paris, Anne Hidalgo ?Cet épisode de Code source est raconté par Pauline Darvey et Paul Abran, journalistes de l’édition de Paris du Parisien.Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Barbara Gouy, Clara Garnier-Amouroux et Thibault Lambert  - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : INA.
  • 1132. Robert Badinter : pourquoi sa mort touche autant les Français

    24:22
    Robert Badinter est décédé dans la nuit du 8 au 9 février dernier, à l’âge de 95 ans. Dans la foulée, l’ensemble de la classe politique a salué sa mémoire, et Emmanuel Macron a annoncé qu’un hommage national serait rendu à l’ancien avocat et ministre de la Justice ce mercredi 14 février.Robert Badinter se fait connaître du grand public en 1977 alors qu’il défend Patrick Henry, poursuivi pour le meurtre d’un petit garçon. Son réquisitoire est déjà un plaidoyer contre la peine de mort. Patrick Henry est condamné à la perpétuité et son avocat s’engage alors en politique, notamment aux côtés de personnalités de gauche. Le 17 septembre 1981, c’est en tant que ministre de la Justice de François Mitterand que Robert Badinter prononce un discours historique devant l’Assemblée nationale pour défendre l’abolition de la peine de mort. Code source revient sur le parcours de Robert Badinter avec Henri Vernet, journaliste au service politique du Parisien, qui l’a interviewé à plusieurs reprises. Écoutez Code source sur toutes les plates-formes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Amazon Music, Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Clara Garnier-Amouroux, Thibault Lambert et Barbara Gouy  - Réalisation et mixage : Pierre Chaffanjon - Musiques : François Clos, Audio Network - Archives : INA, France TV, RTL.