Partager

cover art for La musique et le langage sont-ils traités de la même façon par le cerveau ?

Choses à Savoir CERVEAU

La musique et le langage sont-ils traités de la même façon par le cerveau ?

La musique est plus que du bruit, mais même si elle repose sur une certaine organisation logique, la musique n’est pas non plus tout à fait du langage, alors que se passe-t-il dans le cerveau, lorsque nous écoutons de la musique ?


More episodes

View all episodes

  • La ménopause modifie-t-elle le cerveau ?

    01:51
    Chez une femme, la ménopause - qui survient en moyenne entre 45 et 55 ans - peut se définir comme l’arrêt des règles depuis plus d’un an sans cause identifiée. Cette phase naturelle de la vie de la femme correspond à l’arrêt du fonctionnement des ovaires et s’accompagne d’une diminution importante de la libération de certaines hormones sexuelles. Mais plus que de jouer un rôle sur le système reproducteur, les hormones sexuelles ainsi impactées par la ménopause jouent également de nombreux autres rôles, notamment au niveau cérébral. Alors existe-t-il un impact de la ménopause sur le cerveau ?
  • À quoi faut-il faire le plus attention pour espérer vieillir avec un cerveau en bonne santé ?

    02:28
    Que cela soit dû à notre niveau quotidien de pratique physique, à nos choix alimentaires ou encore à l’environnement dans lequel nous vivons, nous ne prenons pas toujours les meilleures décisions pour la santé de notre organisme et de notre cerveau. Mais parmi tout ce que nous pouvons faire, ou au contraire ne pas faire, qu’est-ce qui est le plus important pour tenter de maximiser nos chances de voir notre cerveau vieillir au mieux ?
  • La douleur fait elle vieillir le cerveau ?

    01:34
    La douleur musculo-squelettique chronique - l'une des principales causes d’invalidité dans le monde - est un trouble caractérisé par la présence d’une douleur persistante dans une partie du corps. Mais plus que d’être incapacitante, la présence chronique de cette douleur peut-elle avoir d’autres conséquences ?
  • Votre année de naissance a-t-elle une influence sur la taille de votre cerveau ?

    02:23
    La taille de notre cerveau dépend de facteurs génétiques inscrits en nous avant même notre naissance. Des facteurs génétiques qui, pour certains, semblent assez propres à notre espèce. Mais la taille de notre cerveau ne reposerait pas uniquement sur une forme de prédétermination génétique. En effet, d’autres sources d’influences plus extérieures, telles que des éléments sociaux, culturels, éducatifs ou liés à la santé pourraient également jouer un rôle. Ainsi, notre société évoluant vers une forme de progrès sur l’ensemble de ces éléments, se peut-il que notre année de naissance puisse avoir une influence sur la taille de notre cerveau ? Autrement dit, à âge comparable, la taille moyenne du cerveau des personnes nées dans les années 30 est-elle la même que celles nées dans les années 70 ?
  • La pollution lumineuse joue-t-elle un rôle dans les AVC ?

    01:59
    Que cela soit pour améliorer la visibilité dans notre environnement, notre sécurité ou encore notre confort, les sources de lumières artificielles sont un peu partout autour de nous, tant à l’intérieur, qu’à l’extérieur de nos foyers. Si nous pouvons avoir un certain contrôle sur les sources lumineuses présentent chez nous, ce n’est pas forcément le cas pour celles présentes à l’extérieur. Ainsi, la nuit, une partie non négligeable de l’humanité est exposée à une forme de pollution lumineuse. Or, à long terme, une telle exposition pourrait ne pas être anodine. En effet, des travaux scientifiques ont pu lier exposition nocturne accrue à la lumière artificielle et augmentation du risque de développement d’une maladie cardiovasculaire. Mais qu’en est-il d’éventuelles répercussions sur la santé de notre cerveau ?
  • Comment le trouble de stress post-traumatique s’installe dans le cerveau ?

    02:32
    L’un des éléments caractérisant le trouble de stress post-traumatique est le fait qu’après avoir vécu un événement particulièrement intense et stressant, la peur et les manifestations anxieuses suscitées par ce moment précis puissent se généraliser à d’autres contextes et situations pourtant en apparence assez inoffensifs. Si cette forme de généralisation de la peur est reconnue et établie chez les personnes touchées par ce trouble, les mécanismes neuronaux menant à cette généralisation sont encore assez mal compris.
  • Comment savons-nous que ce que nous ingérons est froid ou chaud ?

    03:01
    Quiconque a déjà mangé un plat pimenté ou une confiserie mentholée a pu s’apercevoir que la perception de la température par notre organisme est plus complexe que ce qui peut être imaginé, notamment pour ce qui est de ce qu’il se passe dans notre bouche.
  • Être suicidaire laisse-t-il des traces au niveau cérébral ?

    02:06
    Même si le suicide est une cause de mortalité assez importante dans la population, cette cause de mortalité semble pouvoir rester évitable si les personnes voulant mettre fin à leurs jours sont prises en charge assez tôt et de manière appropriée. Mais identifier si une personne est suicidaire est loin d’être facile, car un tel dépistage repose souvent sur les propres aveux des personnes concernées.
  • Vivre dans un quartier défavorisé joue-t-il un rôle sur le vieillissement pathologique du cerveau ?

    01:51
    Avec l’âge, les performances cognitives ont tendance à décliner. Mais ce déclin ne semble pas avoir la même ampleur et ne progresse pas à la même vitesse chez tous les individus. Pour certaines personnes, ce déclin est de l’ordre du pathologique est peut être associé à l’apparition de différents troubles tels que la maladie d’Alzheimer. Mais qu’est ce qui fait que certains individus sont plus susceptibles de souffrir de cette forme de déclin pathologique des fonctions cognitives ?