Chasseurs de science

Partager

Judith Resnik : le destin tragique d’une femme dans l’espace

Dans les années 80, Judith Resnik vit son rêve. Elle est astronaute pour la Nasa et la deuxième femme américaine à s’être rendue dans l’espace. En janvier 1986, elle embarque à bord de la navette Challenger avec le reste de l’équipage.

Cette femme moderne sera l’une des victimes de la tristement mémorable explosion de Challenger. Cet épisode de Chasseurs de science vous propose de revivre ce tragique épisode de l’histoire de l’aérospatiale aux côtés de Judith.


Pour aller plus loin :

Découvrez le documentaire de la chaîne Stardust sur le drame de Challenger.

Rendez-vous sur CielMania pour y lire l'article de Jean-Baptiste Feldmann sur le mémorial lunaire créé en hommage à ces astronautes.

Plus d'épisodes

6/17/2022

L’homme de Piltdown, le chaînon manquant enfin découvert

En 1908, l'avocat et archéologue amateur Charles Dawson annonce une découverte qui va révolutionner l'Histoire de l'Homme : celle de fragments de crâne et de mâchoire ayant appartenu au célèbre chaînon manquant, le Graal des anthropologues et des biologistes tentant de retracer notre chemin jusqu'au singe. Trop beau pour être vrai ? Pour le savoir, il faudra écouter cet épisode de Chasseurs de Science !🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Pour aller plus loin :Définition | Chaînon manquant - Forme de transition⭐Soutenez notre média et rejoignez les coulisses⭐Musique :Getting To The Bottom Of It, par Fernweh GoldfishCello Suite No. 1 - Bach, par ArendEine Kleine Nachtmusik - Mozart (Acapella), par VocalistaOutro par Patricia ChayladeZapsplatDébut de l'épisode :1908. L’avocat Charles Dawson se rend dans le paisible village de Piltdown, au sud de Londres, pour une affaire judiciaire. Le chemin qui mène à la ferme où on l’attend est en travaux et des ouvriers s’affairent à le remettre en état. Une scène des plus banales sauf qu’un détail attire l'œil averti de Charles Dawson. Les ouvriers utilisent un gravier particulier, coloré d’un rouge profond qui témoigne de leur haute teneur en fer. L’avocat, qui nourrit également une passion dévorante pour l’archéologie – au point d’être associé à plus de 50 publications scientifiques alors qu’il n’a aucune formation académique en la matière, s’approche des travailleurs. Un espoir fait battre son cœur : il reconnaît en ces graviers rouges les restes d’un ancien lit fluvial, peut-être riche en fossiles. Voilà de quoi étoffer son cabinet de curiosité personnel. Charles Dawson intime aux ouvriers de lui fournir le moindre ossement qu’ils retrouveraient au milieu des graviers. Quelques jours plus tard, l’un d’entre eux lui livre un fragment d’os plat et épais, qu’il reconnaît immédiatement comme un morceau d’un crâne humain. Charles Dawson vient de découvrir un trésor archéologique...
6/3/2022

Fridtjof Nansen, prisonnier du pôle Nord pendant un an

Fridtjof Nansen est un explorateur né. Ce Norvégien chausse des skis dès ses plus jeunes années, explore la forêt en solitaire, puis les eaux de l'océan Arctique à bord d'une expédition scientifique. C'est là qu'il tombe amoureux de la banquise et se donne un objectif fou : laisser la glace s'emparer de son navire et dériver avec elle jusqu'au pôle Nord.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Pour aller plus loin :Les différentes sortes de traîneaux | Dossier - Futura-SciencesLe pôle Nord perd le nord, par Florian Ledoux⭐Soutenez notre média et rejoignez les coulisses⭐Musique :Something Greater, par Caleb FincherEmber, par ArendThe Great Plains, par Rafael KruxThe Osprey, par Ceridwen McCooeyLamentate, par Danijel ZamboA Frozen Heart, par Roger GabaldaZapsplatBBC Sound Effect Début de l'épisode :3 janvier 1895. Au cœur de la nuit polaire, la banquise craque et grince tout autour de la coque du Fram, pris dans la glace en plein milieu de l’océan Arctique. À son bord, Nansen et ses coéquipiers contemplent avec inquiétude cette redoutable barrière naturelle qui emprisonne leur navire. Il fait -39°C. Cela fait un an et demi que cette folle expédition a commencé et que le Fram dérive lentement vers le nord, en direction du pôle. La confiance de Nansen s’émousse. Ses calculs concernant la dérive polaire sont-ils justes ? Et plus important que tout : le Fram résistera-t-il à l’énorme pression de la glace ? À ce moment-là, il est hanté par le sentiment que rien n’est moins sûr...