Partager

cover art for [REDIFFUSION] Dans la vie d'Olivier, cadre et fétichiste du latex

Brise Glace

[REDIFFUSION] Dans la vie d'Olivier, cadre et fétichiste du latex

Saison 1, Ep. 12

Chaud devant! Chaque jeudi de l'été, (re)découvrez un des meilleurs épisodes de «Brise Glace» touchant au thème de la sexualité. Cette semaine, l'histoire d'Olivier, qui nous raconte sa passion pour le latex, mais aussi les raccourcis qui diabolisent, sans la connaître, la pratique du fétichisme.

More episodes

View all episodes

  • 10. Vivre dix ans dans une secte, et s'en sortir

    47:36
    Fille de bonne famille à Genève, Myriam est tout juste majeure lorsqu'elle quitte la maison pour rejoindre une communauté de jeunes religieux. Mais peu à peu le groupe referme ses griffes sur elle, le gourou contrôlant ses moindres pensées, ses moindres gestes. Jusqu'à exiger d'elle l'impensable. Des décennies plus tard, Myriam raconte les mécaniques perverses de l'endoctrinement – comment les détecter, et comment s'en libérer.
  • 9. Surmonter l'annonce d'un cancer

    35:58
    Mélanie, quadragénaire lausannoise, a mis du temps à apprivoiser une maladie qu’elle décrit comme particulièrement taboue: un cancer colorectal. Au micro de Brise Glace, elle raconte l’impact du silence, par gêne ou pudeur, et l’étonnante résilience dont le corps peut faire preuve
  • 8. Dans la vie de Gabriel, qui a fait le choix de la vasectomie

    29:51
    Pour ce 100ème (!) épisode de Brise Glace, Gabriel, trentenaire romand, nous parle des raisons qui l'ont poussé à planifier une vasectomie – soit une opération de stérilisation. Au micro de Brise Glace, il raconte ce choix mûrement réfléchi, la réaction de ses proches et les conséquences... sur sa vie amoureuse
  • 7. Dans la vie de Liz, sauvée par une greffe

    34:15
    Arrivée de Londres dans un charmant village du Valais, la vie de Liz ressemblait, selon ses propres mots, à «un conte de fée». Mais la jeune mère de deux enfants se réveille un jour avec d’étranges douleurs dans le thorax. Le diagnostic tombe: elle devra se faire greffer un foie.
  • 6. Adopter un enfant, du rêve à la réalité

    36:17
    Fonder une famille semble simple pour bien des couples. Certains passent néanmoins par des épreuves au long cours, qui testent leur détermination. C’est le cas d’Ingrid et Jérôme, qui ont fait le choix d’adopter un petit garçon. Ils racontent leur parcours, leurs découragements et leurs joies au micro de Brise Glace. Retrouvez tous les podcasts du Temps ici https://www.letemps.ch/podcasts et nos offres d'abonnements ici: https://www.letemps.ch/abonnements
  • 5. L'avortement, du choix au silence

    34:36
    Virginie avait 19 ans quand elle est tombée enceinte pour la première fois. Une grossesse non désirée qui l'a menée, comme tant d'autres avant elle, à l'hôpital pour avorter. Trentenaire aujourd'hui, elle raconte la froideur de la doctoresse, les douleurs. La solitude aussi, qui entoure encore ce droit fondamental – plus que jamais menacé. Puis la paix retrouvée.
  • 4. Dans la vie de Paul, fétichiste des pieds

    29:18
    Il les aime fins, vernis et, mieux encore, habillés de bijoux. Paul a la quarantaine, un métier dans la finance et un goût prononcé pour les pieds. Des coups d'œil à la piscine aux massages sensuels, le Romand raconte ce fétichisme incompris – qu'il explore dans le plus grand secret.
  • 3. Grandir avec une mère schizophrène

    35:00
    Dans les souvenirs d'enfance de Florian, pas de musique, pas de fêtes, pas d'insouciance – juste des crises, incessantes. D'aussi loin qu'il s'en souvienne, sa mère souffre de gros troubles psychiques – une schizophrénie doublée d'épisodes dépressifs. A 39 ans aujourd'hui, le Genevois raconte ce foyer hautement dysfonctionnel, la violence, la peur, la solitude. Et comment on grandit tant bien que mal au milieu du chaos.
  • 2. «HPI», les dessous d'un diagnostic

    34:18
    C'est un acronyme à la mode, trois lettres aussi médiatisées que décriées: «HPI», pour «Haut Potentiel Intellectuel». Un fonctionnement neurologique un peu différent qui concerne les cinq enfants d'Isabelle, enseignante fribourgeoise. Derrière les clichés et les haussements de sourcils, elle raconte les vies derrière le diagnostic.