Au Revoir Podcast

Partager

#19 Quentin : mes jumeaux et l'épreuve de la très grande prématurité

Ce bébé d’un peu plus d’un an, que vous voyez sur la photo qui illustre cet épisode, joue avec des petites pieuvres, réalisées au crochet. Elles sont semblables à toutes ces pieuvres qui sont fabriquées pour les nouveaux-nés hospitalisés à la naissance. Ce bébé, sur la photo, il se prénomme Aurèle. La première pieuvre, c’est la sienne. La seconde, c’est celle de son frère jumeau, César. Aurèle et César, César et Aurèle : ces deux petits guerriers aux prénoms empruntés à l'Antiquité romaine n’ont pas attendu la fin du second trimestre de grossesse de leur maman pour débouler dans la vie de leurs parents.


Toutes les 8 minutes, un bébé né prématurément en France. Une naissance prématurée, c’est une naissance qui intervient avant 8 mois de grossesse, soit 37 SA. Cela représente 8% des naissances en France, 60 000 bébés par an. Parmi ces enfants, qui, chaque année, arrivent au monde trop tôt, il y a celles et ceux qui arrivent un peu trop tôt et celles et ceux qui arrivent beaucoup trop tôt. Aurèle et César sont des très grands prématurés, cela signifie qu’ils sont nés avant six mois de grossesse, à 25 semaines d'aménorrhées. Aujourd’hui, César n’est plus là. Il s’est battu pendant ses deux premiers jours de vie, mais les complications liées à son extrême prématurité étaient tellement colossales qu’il n’a pas pu les surmonter. Aujourd’hui, César n’est plus là, certes, mais il restera pour toujours le frère jumeau d’Aurèle. Dans cet épisode, c'est leur papa, Quentin, qui va raconter leur épopée.


Je vous souhaite une bonne écoute !



Sources et références complémentaires :


Si vous souhaitez en savoir plus sur la prématurité, je vous invite à écouter le beau témoignage d’Audrey, infirmière puéricultrice, qui avait accepté de m’expliquer son métier dans l’épisode 7 du podcast ("Audrey : une puéricultrice face à la prématurité").


Tous les chiffres que j’ai cités dans cet épisode proviennent du site internet de l'association SOS Préma.


Crédit photo : DR


Création, réalisation, montage et mixage : Sophie de Chivré


Les magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennais Portier Dean et sont extraits de leur album "Ancient Majesty". 

"Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite) / "Pythia"


© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.

Plus d'épisodes

5/12/2022

REDIFF Estelle & Victor : révéler les difficultés pour devenir parents #1

Cet épisode a été initialement diffusé au printemps 2021 et je vous propose de le (re)découvrir ! Estelle et Victor sont en couple depuis plus de 6 ans et cela fait quelques années qu'ils essaient d'avoir un enfant ensemble. Mais voilà, l'enfant ne vient pas. Estelle est tombée enceinte trois fois mais a vécu deux fausses couches et une grossesse extra-utérine entre 2018 et 2020. Depuis quelques mois, le couple s'est donc engagé dans un parcours de procréation médicalement assistée et espère pouvoir bientôt accueillir ce bébé tant désiré. En parallèle de ce projet familial, les deux trentenaires ont décidé de mener un projet visuel : Victor, photographe, crée depuis bientôt deux ans l'album photo de leur parcours du combattant.Quand on veut fonder une famille et devenir parent, il y a tant de choses qui sont invisibles, aux yeux des autres. Les autres qui ne prennent pas toujours conscience des difficultés, des larmes, de la douleur, du temps, très très long, qui peut se passer avant que l’enfant ne fasse sont apparition. Parfois, le couple se transforme en équipe pour affronter le diagnostic, les mauvaises nouvelles. Une équipe composée de deux individus qui n’ont pas toujours la même perception des choses, qui ne vivent pas tout au même rythme mais qui sont prêts à relever de nouveaux défis, main dans la main.Dans cette première partie de l'épisode 17, Estelle et Victor nous parlerons donc de leur parcours, sans tabou. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour parler plus précisément du projet photographique dans lequel le couple s'est lancé. Un projet intitulé Cicatrices.Je vous souhaite une bonne écoute et vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour savoir ce qu'Estelle et Victor sont devenus !Sources et références complémentaires :Dans cet épisode, je mentionne cet article de l'INSERM sur le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ainsi que cet article sur la grossesse extra-utérine.Vous pouvez retrouver le travail de Victor Point sur son site Internet et son compte Instagram.Crédit photo : DRVOUS SOUHAITEZ SOUTENIR AU REVOIR PODCAST ? Rendez-vous sur la plateforme de financement participatif Tipeee pour faire un don et m'aider dans mon travail: https://fr.tipeee.com/aurevoirpodcastAu Revoir Podcast est aussi sur Instagram:@aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.Création, réalisation et montage : Sophie de ChivréLes magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennaisPortier Deanet sont extraits de leur album "Ancient Majesty"."Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite)/ "Pythia"© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.
4/28/2022

#29 Fanny : reconstruire l'histoire de sa fratrie

Fanny avait un peu plus de 4 ans lorsqu'elle a perdu son petit frère, Simon. Un petit frère qu'elle n'a pas eu le temps de connaître, si ce n'est dans le ventre de sa maman. Mais ce bébé était-il vraiment son petit frère, puisqu'il était mort avant de naître ? Dans les années 1980, en France, on ne parlait pas de deuil périnatal, les espaces de parole pour les parents endeuillés étaient rares, voire inexistants. Leur souffrance, invisibilisée. Quant à Fanny, elle n'a eu le sentiment de devenir grande soeur qu'à partir du moment où sa petite soeur est née, quelques mois après le décès de Simon. Ce décès n'était pas complètement tabou, ce n'était pas un secret de famille. Malgré tout, Fanny a eu besoin de comprendre, de dénouer les fils des relations familiales, de faire une place à ce bébé mais également aux souvenirs qui ont refait surface lorsqu'elle a commencé à envisager de devenir mère. Car ce n'est jamais simple de songer à sa propre maternité quand on a, dès son enfance, cette conscience aiguë qu'une grossesse, parfois, peut mal se terminer. Un grand merci à Fanny pour sa participation à cet épisode !Crédit photo : DRVOUS SOUHAITEZ SOUTENIR AU REVOIR PODCAST ? Rendez-vous sur la plateforme de financement participatif Tipeee pour faire un don et m'aider dans mon travail: https://fr.tipeee.com/aurevoirpodcastAu Revoir Podcast est aussi sur Instagram:@aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.Création, réalisation et montage : Sophie de ChivréLes magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennaisPortier Deanet sont extraits de leur album "Ancient Majesty"."Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite)/ "Pythia"© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.
4/22/2022

Journal d'une grossesse d'après #3 Le début du 2nd trimestre : essayer de reprendre son souffle

3e volet de la mini-série "Journal d'une grossesse d'après"Voici le témoignage brut et sans filtre d’une femme qui a vécu un deuil périnatal et qui est de nouveau enceinte. De cette femme, je ne vous dirai quasiment rien, je ne vous dévoilerai pas son identité, mais elle, elle vous dira tellement de choses à propos de son histoire, de son intimité, de ses questionnements, que vous allez apprendre à la connaitre.Mon invitée a perdu sa première petite fille d’une mort foetale in utero au troisième trimestre de grossesse. Mais qu’elle s’appelle Lucie, Nora, Marie ou encore Margot peu importe : car ce qu’elle décrit, même si c’est son histoire à elle, ça pourrait être votre histoire, vos émotions suscitées par cette tant attendue et tant redoutée grossesse d'après. La grossesse d’après la fausse couche, ou l’IMG, ou le décès du bébé juste avant ou juste après la naissance.Cette série, elle est pour toi as vécu un deuil périnatal, qui es enceinte et n’arrive pas à te projeter. Pour toi, qui viens de découvrir un test de grossesse positif et qui as peur. Pour toi aussi, qui aimerais envisager d’être enceinte, mais qui te poses beaucoup de question.Aujourd’hui, dans ce troisième épisode, mon invitée va parler des débuts du second trimestre de grossesse. Un moment de relative accalmie sous l'oeil protecteur de sa petite fille.Je vous souhaite une bonne écoute !VOUS SOUHAITEZ SOUTENIR AU REVOIR PODCAST ? Rendez-vous sur la plateforme de financement participatif Tipeee pour faire un don et m'aider dans mon travail: https://fr.tipeee.com/aurevoirpodcastAu Revoir Podcast est aussi sur Instagram:@aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.Création, réalisation et montage : Sophie de ChivréLe magnifique morceau qui illustre cet épisode est une création du groupe caennaisPortier Deanet sont extraits de leur album "Ancient Majesty" : "Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite)© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.