Partager

cover art for #33 Le deuil périnatal, qu'est-ce que c'est ?

Au Revoir Podcast

#33 Le deuil périnatal, qu'est-ce que c'est ?

Le 15 octobre, c'est la journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal. Mais le deuil périnatal, qu'est-ce que c'est au juste ? Vous avez sans doute vu passer la définition de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour laquelle le deuil périnatal est la perte d'un bébé à partir de 22 semaines d'aménorrhée et le 7e jour de vie. Mais cette définition ne dit rien de ce qu'est vraiment ce deuil et, en plus, elle exclut celleux qui perdent un bébé avant ou après, et qui pourtant vivent aussi un drame, un cataclysme, des émotions ultra violentes.


Pour cet épisode, ce qui nous intéresse, ce n’est pas tant de comprendre ce que c’est, le deuil périnatal. C’est surtout de sensibiliser en faisant comprendre ce que ça représente pour nous, nous qui l’avons vécu, qui le vivons, nous qui ressentons encore les effets de cette perte, même plusieurs années, plusieurs dizaines d’années après. Ce que ça représente aussi pour vous, vous qui avez répondu à mon appel sur le compte Instagram du podcast et qui avait accepté de partager ici votre vision du deuil périnatal. Cet épisode, c'est pour que les yeux s’ouvrent enfin, que les oreilles acceptent d’écouter ces voix, que la société et l’entourage parviennent à se hisser à la hauteur de cette douleur qui nous frappe, et qui nous frappe pas seulement pour 3 semaines ou pour 2 mois : pour la vie entière.


Aujourd’hui, vous allez entendre de nombreuses voix, des voix touchées par le deuil, des voix qui ont décidé de faire fi du silence imposé et de se débarrasser du poids du tabou. Aujourd’hui, une trentaine de voix vont s’entremêler. Ecoutons-les. Ecoutez-les.


Ecoutez-les de cerner les contours de ce deuil, écoutez-les parler de chagrin, de manque, de solitude, de silence, mais aussi de liens brisés, de liens à reconstruire, de familles amputées, de ventre vide et de coeur gros… Mais écoutez-les aussi évoquer l'espoir et d’amour. Parce que c’est ça aussi le deuil périnatal. 


Un grand merci à toutes les personnes qui ont participé à cet épisode et qui ont répondu à mon appel sur Instagram.

Merci à Alexia, Alice, Alix, Anouchka, Aude, Bénédicte, Célia, Céline, Claudine, Deborah, Delphine, Edwige, Emeline, Emmanuelle, Flora, Florie, Jane, Julie, Kathy, Lauriane, Lucille, Marie et Jérôme, Margaux, Mathilde, Mélanie, Nassima, Nelly, Pauline, Rozenn, Sonia et Virginie.

Mes pensées s'envolent vers vos bébés.


Au Revoir Podcast est aussi sur Instagram : @aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.


Création, réalisation, montage et mixage : Sophie de Chivré


Les magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennais Portier Dean et sont extraits de leur album "Ancient Majesty". 

"Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite) / "Pythia"


© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.

More episodes

View all episodes

  • Laura : tisser le lien entre Louise et ses petites soeurs

    51:07
    Rediffusion d'un épisode initialement mis en ligne en novembre 2022. Le deuil périnatal ça a un début et ça n’a pas de fin… On chemine au quotidien, c’est un processus long, qui dure toute une vie. Parce qu’on ne l’oublie pas ce bébé, ce bébé qu’on attendait, qu’on aimait, avec qui on a partagé tant de choses.Quand on est frappé par la mort de son enfant, qu’on saute à pieds joints dans cette épreuve si dure et si méconnue, et si injuste, on voudrait nous faire croire que les éventuelles grossesses suivantes, que les enfants qui viendraient agrandir la famille, seraient comme le point final de ce deuil. Mais non, c’est faux. Et ce n’est pas mon invitée, Laura, qui dira le contraire. L’absence, c’est pour toute la vie. Sa première fille, Louise, sera pour toujours absente, invisible aux yeux des autres, mais d’une absence très particulière : Louise, elle vit autrement. Dans les dates, dans ce mois de février, qui les vues naître, deux de ses soeurs et elle. Mais aussi dans ce lien, que Laura et son compagnon, tissent entre chacune de leurs filles. Oui, Louise n’est plus là. Mais elle est là d’une autre manière. Pour Laura, c’est une bonne étoile qui se révèle à elle et lui fait des clins d’oeil... Louise est sur ces photos et dessins, sur ces souvenirs qui tapissent le coeur et les murs de la chambre de sa maman. Et puis Louise, elle est là pour ses soeurs, Clémence, Salomé et Romy. Une grande soeur avec qui elles ne peuvent pas jouer, mais une grande soeur qu’elles vont voir régulièrement, à qui elles offrent des fleurs, des bougies et des dessins. Je vous souhaite une belle écoute et je tiens à remercier chaleureusement Laura pour sa participation !Au Revoir Podcast est aussi sur Instagram : @aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.VOUS SOUHAITEZ SOUTENIR AU REVOIR PODCAST ? Rendez-vous sur la plateforme de financement participatif Tipeee pour faire un don et m'aider dans mon travail: https://fr.tipeee.com/aurevoirpodcastCréation, réalisation, montage et mixage : Sophie de ChivréLes magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennais Portier Dean et sont extraits de leur album "Ancient Majesty". "Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite) / "Pythia"© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.
  • 46. Marie : accompagner avec le coeur

    38:40
    La frontière est ténue entre la vie et la mort : Marie le sait bien. En tant que puéricultrice en réanimation néonatale mais aussi en tant que maman. Le deuil périnatal, elle l'a vécu à l'occasion de sa seconde grossesse. Il y a 11 ans, Marie n’est plus la soignante qui accompagne les bébés des autres, c’est la maman qui accompagne son enfant. Son petit Gabriel, décédé in utero suite à une IMG. "On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux", a écrit Antoine de Saint-Exupéry dans Le Petit Prince. Il y a quelque temps, Marie m'a dit qu'elle aimait beaucoup cette citation. Et elle a raison Marie. Parce que tous ces bébés qui ne sont plus là, Marie les voit. Avec son cœur de maman, avec son cœur de soignante.Un grand merci Marie pour ton témoignage et ta confiance !Je vous souhaite une belle écoute.Au Revoir Podcast est aussi sur Instagram : @aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.Création et réalisation : Sophie de ChivréLes magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennais Portier Dean et sont extraits de leur album "Ancient Majesty". "Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite) / "Pythia"© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.
  • 45. Julie : Emprunter un autre chemin de vie

    41:26
    11 avril 2006. Cette date, Julie s'en souviendra toute sa vie.Il y a des chemins tout tracés, les projections que l’on se faits : le mariage puis les enfants. Julie imaginait en avoir trois ! Mais sa première grossesse ne se passe pas comme prévu et toutes les certitudes volent en éclats. Théo, son bébé, est gravement malade. Julie et son mari décident donc de l'accompagner in utero, lors d'une interruption médicale de grossesse. 18 ans après, Julie revient sur cette épreuve et sur le tournant que sa vie a pris. Dans cet épisode, elle explique le vide ressenti après son retour de la maternité, le manque d'accompagnement psychologique lors de sa seconde grossesse et la manière qu'elle a eue de se reconstruire. Alors qu'elle est enceinte de son troisième enfant, elle décide d'emprunter un autre itinéraire et prend un virage professionnel : elle veut devenir infirmière en maternité afin d'être là pour toutes les femmes, pour tous les couples, dans les moments heureux et dans les épreuves. nCe jour-là, quand elle prend cette décision, nul doute qu'une boussole la guide dans ce périple. Et cette boussole, elle porte le prénom de Théo.Vivre sans son bébé, cela n’a aucun sens. Mais il n’empêche que, parfois, même s’il n’est pas là, c’est lui qui nous montre la direction.Cet épisode, il est pour toi Théo. Théo, toi qui guides ta maman, depuis le 11 avril 2006. Je vous souhaite une belle écoute !Un grand merci à Julie pour ton témoignage et sa confiance.Ressources complémentaires : Julie de Troy Lecante a écrit le livre Ma petite plume. Vivre et surmonter l’interruption médicale de grossesse (Ed. J'ai Lu).Dans cet épisode, je mentionne plusieurs associations qui peuvent vous soutenir pendant votre deuil : Petite Emilie - que vous pouvez retrouver dans un hors-série d'Au Revoir Podcast de mars 2024 -, Agapa et Spama. Si vous rencontrez des difficultés maternelles, vous pouvez entrer en contact l'association Maman Blues.Au Revoir Podcast est aussi sur Instagram : @aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.Création et réalisation : Sophie de ChivréLes magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennais Portier Dean et sont extraits de leur album "Ancient Majesty". "Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite) / "Pythia"© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.
  • Soutenez Petite Émilie, l’association pour les personnes confrontées à un deuil périnatal

    24:59
    Ce hors-série d'Au Revoir Podcast est mis en ligne dans le cadre du Podcasthon, dont la seconde édition a lieu en cette fin de mois de mars 2024.Pendant 7 jours, plus de 300 animateurs et animatrices de Podcasts se mobilisent pour mettre en valeur le monde associatif et ses valeurs ! Le principe : la même semaine, nous publions toutes et tous un épisode consacré à une association, une ONG ou une cause de notre choix. La cause que je défends, vous la connaissez déjà. Alors cette année, j’ai décidé de mettre en lumière une association très importante qui se bat pour un meilleur accompagnement du deuil périnatal : Petite Emilie. Petite Emilie est une association qui apporte du soutien aux personnes confrontées à une IMG et à un deuil périnatal. Si vous ne la connaissez pas encore, écoutez cet épisode pour la découvrir !Je vous encourage à visiter le site www.podcasthon.org et, si vous en avez la possibilité, à faire un don pour l’association Petite Emilie, dont les bénévoles participent notamment à des actions de formations auprès des soignant·es. Un grand merci à Laurence, Julien, Amanda et Silvia, les bénévoles de Petite Emilie dont vous entendez les voix dans cet épisode.Au Revoir Podcast est aussi sur Instagram : @aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.Création et réalisation : Sophie de ChivréLes magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennais Portier Dean et sont extraits de leur album "Ancient Majesty". "Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite) / "Pythia"© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.
  • Leslie Lucien : accompagner le deuil périnatal quand on est doula

    48:59
    Une mutuelle qui rembourse les rendez-vous avec les doulas, ça existe ? Oui, même que j'en connais une : Nostrum Care, partenaire de cet épisode d'Au Revoir Podcast ! Un grand merci à cette mutuelle engagée dans les domaines de la santé mentale, physique et de la périnatalité de soutenir Au Revoir Podcast. Pour plus d'info, rdv sur le site Internet de Nostrum Care et sur son compte Instagram (https://www.instagram.com/nostrumcare/?hl=fr).Dans ce nouvel entretien d’Au Revoir Podcast, mis en ligne à l'occasion de la semaine mondiale des doulas qui a lieu du 22 au 28 mars, j’ai eu envie de rencontrer Leslie Lucien. Leslie, après avoir longtemps travaillé dans la communication, s’est intéressée à la parentalité en devenant maman. Elle a donc réalisé une formation pour être auxiliaire de puériculture, a travaillé en PMI - centre de Protection Maternelle et Infantile - et a fini par trouver LE métier qu’elle avait envie d’exercer : doula, afin d’être au plus près des femmes et des familles durant la grossesse et après. Aujourd’hui, pour Au Revoir Podcast, elle répond à toutes les questions que vous vous posez à propos de la manière dont les doulas peuvent vous accompagner lorsque vous vivez un deuil périnatal. Je vous souhaite une bonne écoute !Un grand merci à Leslie Lucien et à Nostrum Care pour son engagement vis-à-vis du deuil périnatal.Au Revoir Podcast est aussi sur Instagram : @aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.Création et réalisation : Sophie de ChivréLes magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennais Portier Dean et sont extraits de leur album "Ancient Majesty". "Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite) / "Pythia"© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.
  • Sages-femmes : soutenons celles qui nous ont tant aidées dans notre deuil périnatal

    42:48
    VOUS SOUHAITEZ SOUTENIR AU REVOIR PODCAST ? Rendez-vous sur la plateforme de financement participatif Tipeee pour faire un don et m'aider dans mon travail: https://fr.tipeee.com/aurevoirpodcastRediffusion d'un épisode initialement mis en ligne le 8 mars 2022. Cela fait des années qu'elles demandent davantage de moyens, de reconnaissance, qu'elles réclament des effectifs plus importants pour pouvoir accompagner au mieux les femmes : elles, ce sont les sages-femmes, cette profession à 97% féminine. Aujourd'hui, en ce 8 mars, journée de lutte pour les droits des femmes, cet épisode vise à rendre hommage à ces professionnel·le·s qui, dans les méandres du deuil, ont su nous apporter du réconfort, de l'aide.Pour ce nouvel épisode, 9 femmes prennent la parole pour remercier ces soignantes qui ont su les accompagner au mieux, pour partager avec vous la manière dont elles ont su leur apporter de la douceur au milieu de la tempête. Cet épisode, c'est un moyen d'apporter notre soutien aux sages-femmes : car donner un coup de projecteur sur ces personnes, c’est soutenir aussi leur lutte. Leur lutte pour travailler dans des conditions dignes, dignes des femmes qu'elles accompagnent . Je vous souhaite une bonne écoute !Ressources et crédits :Les extraits sonores qui illustrent cet épisode sont issus de deux reportages : "Les sages-femmes à bout de souffle", reportage de France 3 Hauts-de-France, septembre 2021 (https://www.youtube.com/watch?v=yPsZohFOpuU) et ""Ras-le-col d'être sages" : déterminées, les sages-femmes sont dans la rue", reportage du Parisien, 7 octobre 2021 (https://www.youtube.com/watch?v=hg0RXIVAGq0&t=2s).Je mentionne également la tribune portée par Anna Roy et intitulée "Maltraitances en maternité : refondons le monde de la naissance" (Le Point, février 2022).VOUS SOUHAITEZ SOUTENIR AU REVOIR PODCAST ? Rendez-vous sur la plateforme de financement participatif Tipeee pour faire un don et m'aider dans mon travail: https://fr.tipeee.com/aurevoirpodcastAu Revoir Podcast est aussi sur Instagram : @aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.Création, réalisation et montage : Sophie de ChivréLes magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennais Portier Dean et sont extraits de leur album "Ancient Majesty". "Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite) / "Pythia"© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.
  • 44. Céline : le deuil périnatal côté sage-femme et côté maman

    40:51
    VOUS SOUHAITEZ SOUTENIR AU REVOIR PODCAST ? Rendez-vous sur la plateforme de financement participatif Tipeee pour faire un don et m'aider dans mon travail: https://fr.tipeee.com/aurevoirpodcastÊtre sage-femme, c'est sa voie, sa vocation. Dès la fin de ses études, Céline a à coeur d'accompagner les femmes et les couples qui vivent un deuil périnatal.Dans cet épisode, elle se livre et partage avec nous ce qu'elle a vécu en salle d'accouchement en tant que sage-femme, mais aussi en tant que maman. Une maman qui a connu le deuil périnatal lorsqu'elle a dû dire au revoir à son petit Charly, son premier enfant, à 5 mois de grossesse.Un drame, oui, mais aussi un magnifique moment de solidarité : car cette épreuve, elle l'a traversée dans sa maternité, auprès de ses collègues qui ont tout fait pour les accompagnés du mieux possible, son conjoint et elle.Dans ce témoignage, Céline se remémore également la reprise du travail en salle de naissance - c'était vital pour elle d'y retourner ! - ainsi que sa seconde grossesse qui a vu naître sa petite Coline. Une seconde grossesse sous haute surveillance... mais aussi sous haute bienveillance ! Car Céline a de nouveau pu compter sur sa team de collègues de choc pour l'épauler et lui permettre de délaisser sa casquette de sage-femme, le temps de cette venue au monde tant attendue.Un grand merci à Céline pour sa confiance.Je vous souhaite une bonne écoute !Au Revoir Podcast est aussi sur Instagram : @aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.Création et réalisation : Sophie de ChivréLes magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennais Portier Dean et sont extraits de leur album "Ancient Majesty". "Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite) / "Pythia"© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.
  • 43. Le deuil périnatal : stop aux comparaisons et aux hiérarchies !

    40:44
    VOUS SOUHAITEZ SOUTENIR AU REVOIR PODCAST ? Rendez-vous sur la plateforme de financement participatif Tipeee pour faire un don et m'aider dans mon travail: https://fr.tipeee.com/aurevoirpodcastNon, comparer et relativiser le vécu d'une personne qui vit un deuil périnatal, ça ne fait pas de bien !Quand on vit un deuil périnatal, quelle que soit la réalité médicale de ce dernier, on se rend compte que la société, que l’entourage, que même les professionnels de santé plaquent des idées reçues et des stéréotypes sur la manière dont on devrait traverser cette épreuve. Le problème, c’est que ces idées préconçues tendent toutes à minimiser l’impact qu’un tel deuil peut avoir dans nos vies, voire à invisibiliser complètement les émotions qui peuvent nous assaillir. Pire, cela revient même parfois à gommer le souvenir de cette grossesse, de ce bébé à qui ont a dû dire au revoir. à faire comme si rien ne s’était pas passé. Avec Yolanda du compte Instagram @parlez_moidelle nous allons échanger à propos de quelques idées reçues largement répandues et que toutes les personnes qui vivent ce type de deuil ont dû encaisser, à un moment ou à un autre. Vous qui faites partie de l’entourage d’une personne qui vit un deuil périnatal, écoutez bien ce qui va suivre : cette série est conçue pour vous. Pour vous aider à comprendre que ce que votre fils, votre fille, votre amie, votre cousine, votre collègue vit et pour vous donner des clés pour mieux les accompagner.Prenez un papier, un stylo pour prendre des notes et ouvrez grand vos oreilles, le premier épisode consacré aux idées reçues sur le deuil périnatal, va commencer !Un grand merci à Yolanda mais aussi à Pauline, Marion, Marie, Sophie et Alice qui ont accepté de témoigner.Je vous souhaite une bonne écoute !Au Revoir Podcast est aussi sur Instagram : @aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.Création et réalisation : Sophie de ChivréLes magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennais Portier Dean et sont extraits de leur album "Ancient Majesty". "Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite) / "Pythia"© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.
  • 42. Le deuil périnatal, ce n'est pas un deuil express !

    48:07
    VOUS SOUHAITEZ SOUTENIR AU REVOIR PODCAST ? Rendez-vous sur la plateforme de financement participatif Tipeee pour faire un don et m'aider dans mon travail: https://fr.tipeee.com/aurevoirpodcastQuand on vit un deuil périnatal, quelle que soit la réalité médicale de ce dernier, on se rend compte que la société, que l’entourage, que même les professionnels de santé plaquent des idées reçues et des stéréotypes sur la manière dont on devrait traverser cette épreuve. Le problème, c’est que ces idées préconçues tendent toutes à minimiser l’impact qu’un tel deuil peut avoir dans nos vies, voire à invisibiliser complètement les émotions qui peuvent nous assaillir. Pire, cela revient même parfois à gommer le souvenir de cette grossesse, de ce bébé à qui ont a dû dire au revoir. à faire comme si rien ne s’était pas passé. Avec Yolanda du compte Instagram @parlez_moidelle nous allons échanger à propos de quelques idées reçues largement répandues et que toutes les personnes qui vivent ce type de deuil ont dû encaisser, à un moment ou à un autre. Pour inaugurer cette série d'épisodes, nous allons en aborder une qui est particulièrement tenace : le deuil périnatal, ce serait un mini deuil. Un deuil express quoi !Vous qui faites partie de l’entourage d’une personne qui vit un deuil périnatal, écoutez bien ce qui va suivre : cette série est conçue pour vous. Pour vous aider à comprendre que ce que votre fils, votre fille, votre amie, votre cousine, votre collègue vit et pour vous donner des clés pour mieux les accompagner.Prenez un papier, un stylo pour prendre des notes et ouvrez grand vos oreilles, le premier épisode consacré aux idées reçues sur le deuil périnatal, va commencer !Un grand merci à Yolanda mais aussi à Rozenn, Marie-Morgane, Sarah, Camille et Rose qui ont accepté de témoigner. Je vous souhaite une bonne écoute !Au Revoir Podcast est aussi sur Instagram : @aurevoir.podcast. Venez me retrouver sur ce compte pour échanger et pour lever, ensemble, le voile sur le deuil périnatal.Création et réalisation : Sophie de ChivréLes magnifiques morceaux qui illustrent cet épisode sont les créations du groupe caennais Portier Dean et sont extraits de leur album "Ancient Majesty". "Intro" / "The Pool" (version instrumentale inédite) / "Pythia"© 2018 Portier Dean Productions / Collectif Toujours.