Partager

Activer l'économie circulaire

Partons à la rencontre des entrepreneurs circulaires.

Bienvenue dans le podcast Activer l’économie circulaire, le podcast où nous partons à la rencontre d’entrepreneurs, de dirigeants ou de porteurs de projets qui activent ce nouveau paradigme pour concilier développement é
Dernier Épisode3/31/2020

Comment démocratiser et développer le vrac ? Réseau Vrac

Ép. 41
Aujourd'hui, nouvel épisode avec Celia Rennesson, Co-Fondatrice et Directrice de Réseau Vrac. Fondé en 2016, Réseau Vrac est une association professionnelle qui réunit les acteurs de cette nouvelle offre en France et à l'international. Étant donné le fort développement du vrac un peu partout en France, il me semblait intéressant de creuser le sujet avec Celia. D'abord porteuse de projet d'une boutique de vrac à Paris puis co-fondatrice de Réseau Vrac, Celia nous dévoile l'historique du secteur depuis quelques années et les premières réussites de l'association créée avec Zero Waste France et Didier Onraita (Fondateur de My Retail Box et Day by Day). Dans cet épisode, Celia nous explique le succès grandissant du vrac auprès des français, ses nombreux impacts sur la chaine de valeur du secteur de l'alimentaire que ce soit de la production (agriculture bio, relocalisation de la production...) jusqu'au consommateur (le fait-maison, le gaspillage alimentaire, la sortie des emballages jetables...) en passant évidemment par les distributeurs et les marques. Un grand merci à Celia et son équipe pour leur accueil et très bonne chance pour la suite. Soutenez-nous et diffusez l’économie circulaire autour de vous en partageant le podcast sur les réseaux sociaux et en mettant la note de 5 étoiles sur iTunes. Vous pouvez les écouter sur Deezer, Spotify, Pippa ou sur votre appli de podcast.Suivez-nous aussi surhttps://www.instagram.com/circulab_ww/https://twitter.com/circulab_ww/https://www.linkedin.com/company/wearecirculab/
3/19/2020

Comment participer facilement à la protection de l’environnement ?

Ép. 40
Isabelle Susini est directrice depuis 5 ans du 1% For the Planet France, une organisation à but non lucratif dédiée à la philanthropie environnementale.La protection de l'environnement a vite été pour Isabelle une évidence.Après des études de commerce dans le marketing, Isabelle rapidement repris ses études en protection de l’environnement. Elle a travaillé chez Yves Rocher et après 1 année de voyage a vélo, elle a rejoint l’équipe Patagonia Europe, en tant que directrice de la RSE et de la philanthropie.Cette aventure chez Patagonia lui a permis de rejoindre très vite l’aventure 1% For the Planet France et de participer à son développement en Europe. Car c'est bien Yvon Chouinard, fondateur de Patagonia, qui a été également à l’initiative de 1%.Philanthropie environnementale, de quoi parle-t-on ?La philanthropie environnementale est un transfert de ressources, en général financière mais également de compétences, vers les organisations qui jouent un rôle dans la protection de l'environnement, qui visent à limiter la destruction des écosystèmes ou encore à valoriser les actions de restauration et de résilience.Alors que la protection de l’environnement est la préoccupation principale des français depuis 2018 d'après le CREDOC, uniquement 7% des sommes de la philanthropie dédiées par les entreprises, sont reversées à la protection de l’environnement. Ce qui est encore plus contradictoire par rapport à la place de la protection de l’environnement dans les médias.Aujourd'hui, la philanthropie concerne d'avantage la culture, en France du moins.Qu'est-ce-que le mouvement 1% For The Planet ? Comment fonctionne-t-il ?Le mouvement 1% For the Planet France, s’adresse aux entreprises de toutes tailles, et vise à les convaincre de reverser 1% de leur chiffre d'affaire à l’une des 500 associations agréés (en France) les plus efficaces sur les thématiques environnementales. Leur action consiste non seulement à ressembler les mécènes au sein d'une même communauté, mais également à identifier et valoriser les entreprises les plus efficaces en matière de protection et régénération des écosystèmes naturels, et à faciliter et augmenter le don auprès de ces associations.Quel est l'objectif de réunir les acteurs de la philanthropie au sein d’une même communauté (donneurs-associations-partenaires médias) ?rassurer les entrepreneurs et entreprisescréer des partenariats (co-financement, rencontres) et se rencontrer notamment à travers les Rencontres associations et philanthropesaccélérer les dons grâce à un partage et à une mise en commun de convictions ce qui permet notamment aux associations de dégager d’avantage de temps pour défendre leurs actionsLes associations passant la majorité de leur temps à cherche des financement ou des mécènes, l'action de One Percent For The Planet, leur permet de dégager du temps pour ce qui est vraiment utile : protéger et régénérer les écosystèmes naturels.Et chez One Percent, l'Humain a une place importante ! C'est ça qui fait la force du réseau.Pourquoi devenir mécène ?Ce que nous dit Isabelle c’est que dans la plupart des cas, il y a une cohérence entre l’engagement philanthropique et la politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) menée par l’entreprise. Donc le premier point est tout simplement de compléter, continuer ou valoriser une démarche RSE de qualité.La philanthropie est également l’acte le plus facile en matière de soutien à une cause, notamment la protection l'environnement. "C'est presque la première étape à mettre en place." Dans les fait, la plupart des entreprises qui sont membres de 1% sont déjà engagées et souhaitent rejoindre un réseau avec qui elles partagent leurs valeurs et leurs actions.La philanthropie est l’acte le plus facile. C'est presque la première étape à mettre en place.Enfin, la philanthropie, comme première action, peut permettre à l'entreprise de faire évoluer sa démarche RSE ou sa stratégie. Car si c'est l’entreprise qui nourrit la philanthropie, c'est également la philanthropie qui nourrit l’entreprise car elle peut être un fil conducteur pour une politique RSE.Pour conclure, bien au delà d'une action "pansement" la philantrophie environnementale défendue et proposée par One Percent For The Planet permet d'investir dans des projets qui font sens et d'inscrire son entreprise dans une démarche collaborative et impactante. De manière simple.Car comme aime le dire Isabelle : Tout le monde a à 1%.Rendez-vous sur : https://www.onepercentfortheplanet.org/fr
2/25/2020

Comment planter des forêts sur des terres détruites ? Viridis Terra

Ép. 39
Ces derniers mois, plusieurs scientifiques ont affirmé qu'il fallait planter massivement des forêts pour permettre de réduire le changement climatique. Capturer le carbone présent dans l'atmosphère peut s'avérer salvateur, non seulement, pour lutter contre le dérèglement climatique mais aussi pour régénérer la biodiversité, améliorer la vie des sols et améliorer les rendements agricoles. La géo-ingénierie, le fait de tenter de manipuler le climat à grande échelle, est souvent liée à des techniques très sophistiquées mais rarement éprouvées à grandes échelles. Pourtant, quand on regarde bien, les écosystèmes vivants proposent des solutions très pertinentes qu'il nous faut répliquer à grande échelle. C'est exactement ce que Martin Beaudoin Nadeau a compris en créant Viridis Terra. Basé au Québec avec aussi des activités sur l'ensemble du continent américain et en Afrique, Martin nous raconte dans ce nouvel épisode tout ce qu'il a mis en place depuis 2015 pour régénérer les terres dégradées."On propose des placements pour régénérer des forêts avec des rendements de 10% par an"Viridis Terra s'est notamment concentré sur les terres détruites par l'extraction minière. Les techniques développées par l'entreprise permettent de faire repousser des plantes en quelques mois et donc d'imaginer de faire repousser des forêts durables et autonomes. Martin et son équipe ont développé un savoir-faire exceptionnel et nous raconte toutes les subtilités liés aux régions notamment entre les tropiques ou plus proches des pôles pour capturer efficacement du carbone. Terres détruites en Haïti puis terres ensemencées par Viridis Terra après quelques mois Plantations en Haïti après quelques annéesMartin évoque également le lancement prochain du fond Trees of Lives qui permet à des investisseurs de n'importe quel taille (particuliers ou fonds d'investissements) d'investir dans des placements pour permettre la régénération des sols. Cela permet des impacts énormes que ce soit en terme économiques (rendement de 10% par an), de régénération des sols, de la biodiversité ou encore d'amélioration de la résilience des populations qui vivent des productions des arbres plantés.Je tiens à remercier Martin pour sa disponibilité et à lui souhaiter bonne chance pour ces prochaines années cruciales sur ces problématiques.
2/11/2020

Comment la conception de business models permet de valoriser des ressources locales ? Solution Recyclage

Ép. 38
Pour clore cette mi-série sur le recyclage avec Stephan et Arnaud, nous avons rencontré Olivier Humeau, entrepreneur nantais, fondateur notamment de Solutions Recyclage. Il nous présente son parcours mais nous raconte aussi toutes les subtilités du modèle d'affaire des recycleurs à moins grandes échelles que les majors du secteur (Veolia, Suez, Paprec notamment). Que ce soit pour les bouteilles, les gobelets ou bien d'autres gisements encore, les contraintes sont nombreuses. Néanmoins, à l'époque où Olivier s'intéresse au sujet, il identifie beaucoup d'opportunités et surtout un besoin croissant exprimé par de plus en plus d'entreprises.L'aventure Solution Recyclage est lancée mais, au même moment, la crise de 2008 est déclarée. Les débuts sont plus compliqués que prévus mais, après 12 ans, les faits sont là. L'entreprise suit les besoins de ses clients et lance même une nouvelle activité dans le secteur de la construction, premier gisement de déchets au niveau national.Dans cet épisode, vous aurez le retour d'expérience d'Olivier sur :comment faire évoluer son business model suite à des évènements contrairescomment les entreprises ont évolué sur le sujet du recyclage depuis une quinzaine d'annéescomment la société a récemment changé de regard sur le sujet des ressources et du changement climatiqueUn grand merci à Olivier pour la qualité des échanges et bonne chance pour la suite !Soutenez-nous et diffusez l’économie circulaire autour de vous en partageant le podcast sur les réseaux sociaux et en mettant la note de 5 étoiles sur iTunes. Vous pouvez les écouter sur Deezer, Spotify, Pippa ou sur votre appli de podcast.Suivez-nous aussi surhttps://www.instagram.com/circulab_ww/https://twitter.com/circulab_ww/https://www.linkedin.com/company/wearecirculab/
1/23/2020

Comment des savoir-faire locaux permettent d'améliorer la résilience d'un territoire ? UPM

Ép. 37
Pour reprendre l'année 2020, nous nous sommes intéressés à un sujet très précis : le papier. Cela peut paraitre anecdotique mais la situation de la filière papier en France est de plus en plus délicate. Malgré son utilisation plus que millénaire, l'utilisation du papier diminue. Que ce soit le courrier ou les journaux quotidiens, on en lit de moins en moins via ce support.Néanmoins, il reste de multiples usages du papier pour lesquels celui-ci n'est pas remplacé. Chacun de nous en touche tous les jours. Pourtant, les industriels français liés à ce gisement si particulier sont de moins en moins nombreux. Il y a quelques mois, la fermeture de deux usines d'un des acteurs majeurs de la filière, Arjowiggins, a remis sur le devant de la scène les nombreux problèmes rencontrés par les professionnels. Les impacts sociaux sont évidents car cela implique la suppression de plusieurs centaines d'emplois par site. Les impacts environnementaux apparaissent aussi rapidement, cela nécessite un approvisionnement provenant de l'étranger et un manque de solution pour valoriser les papiers triés dans le pays... 35% sont déjà valorisés hors de France selon Citeo et cela pourrait encore augmenter.Voilà pourquoi j'ai contacté Arnaud Dauxerre, Sourcing Manager chez UPM sur le site de la Chapelle Darblay en Normandie pour connaitre un état des lieux précis sur la situation. Ce site joue un rôle majeur puisqu'il permet le recyclage de 400 000 tonnes par an de papier, soit l'équivalent du tri de 20 millions de français.Je tiens à remercier Arnaud pour sa sincérité et le temps accordé, en espérant qu'une issue positive sera trouvée pour le site de la Chapelle Darblai.Soutenez-nous et diffusez l’économie circulaire autour de vous en partageant le podcast sur les réseaux sociaux et en mettant la note de 5 étoiles sur iTunes. Vous pouvez les écouter sur Deezer, Spotify, Pippa ou sur votre appli de podcast.Suivez-nous aussi surhttps://www.instagram.com/circulab_ww/https://twitter.com/circulab_ww/https://www.linkedin.com/company/wearecirculab/
12/3/2019

Comment changer les lois pour relever les défis du 21ème siècle ? Emile Meunier

Ép. 36
Pour ce nouvel épisode, je suis parti à la rencontre d’Emile Meunier, Avocat à Paris spécialisé dans les problématiques autour de l’économie circulaire et la mobilité. J’ai découvert Emile sur mon fil Linkedin, à chaque fois, je trouvais un contenu de qualité sur les enjeux règlementaires liés à l’obsolescence programmée par exemple. Voilà pourquoi j’ai fini par le contacter. Résultat, un entretien passionnant avec une personne très impliqué depuis le début de sa carrière sur le sujet.D’abord, assistant parlementaire, Emile a contribué à l’adaptation dans le droit français des premiers textes européens sur l’économie circulaire, puis a participé à la création de l’Institut National de l’Economie Circulaire en 2013. Ensuite, il co-fonde HOP Halte à l’obsolescence programmée en 2015. Il a notamment participé à la première plainte pour obsolescence programmée contre Apple pour ses iPhone. Cette première mondiale a eu des répercussions dans de nombreux pays et remet en question ouvertement le modèle économique du leader mondial. Depuis, Emile a fondé son propre cabinet et accompagne des entreprises sur ces sujets.Pendant notre entretien, on a évoqué notamment l’obsolescence programmée avec notamment ses causes :> le comportement des marques de distributeurs, par exemple, qui pour pouvoir tirer les prix vers le plus bas vont inciter à fabriquer avec le moins de qualité possible.> notre taux d’équipement est si élevé et étant donné le business model des entreprises, seul le renouvellement des équipements permet au système de continuer. C’est finalement une des origines majeures de ce phénomène dès les années 30 pour soutenir la consommation des masses.> l’obsolescence logicielle qui créé une forme de dépendance et qui accélère l’obsolescence matérielle artificiellement> le design des composants, des produits, des business models qui intègre et matérialise l’OP pour permettre aux marques de continuer à croitre.Emile évoque des signaux encourageants pour sortir de ce paradigme :> l’arrivée de nombreuses entreprises sur le sujet du reconditionnement à l’image de Recommerce qui fait désormais office de pionnier.> le redéveloppement des savoir-faire de la réparation à l’image des Repair’Café.Encore merci Emile pour ton temps et bonne chance pour la prochaine municipale à Paris.Soutenez-nous et diffusez l’économie circulaire autour de vous en partageant le podcast sur les réseaux sociaux et en mettant la note de 5 étoiles sur iTunes. Vous pouvez les écouter sur Deezer, Spotify, Pippa ou sur votre appli de podcast.Suivez-nous aussi surhttps://www.instagram.com/circulab_ww/https://twitter.com/circulab_ww/https://www.linkedin.com/company/wearecirculab/
11/19/2019

Comment la Renaissance permet de construire des récits communs ? Julien Dossier

Ép. 35
Dans ce nouvel épisode, j’ai eu le plaisir d’échanger avec Julien Dossier, consultant spécialiste des questions liées aux émissions de CO2 et récent auteur du livre Renaissance Écologique. Paru au printemps dernier, ce livre révèle une excellente histoire mais surtout un outil de compréhension, de réflexions et de projection pour la transition qui doit être la nôtre aujourd’hui. Inspirée d’une fresque du 14ème siècle du peintre Lorenzetti pour la ville de Sienne, cette fresque permet d’ouvrir la discussion et de passer à l’action. Vous apercevez ci-dessous l’Allegorie du bon gouvernement dans laquelle il existe une belle harmonie entre les différents éléments. La profondeur de champ et la minutie des détails permet de multiples interprétations sur une multitude de sujets. D’autant plus que cette fresque a été commandée à une époque ou les textes étaient accessibles seulement à un petit nombre, la culture de l’image était très différente et beaucoup plus fine qu’aujourd’hui paradoxalement.Retrouvez les images sur le site Activer l'économie circulaireÀ travers un livre de grande qualité, bien illustré et didactique, Julien Dossier nous présente une adaptation de la fresque à notre époque et nous invite largement à nous impliquer collectivement. La démarche proposée est très inclusive et accessible pour le plus grand nombre, cela permet notamment de lever l’obstacle récurrent de la complexité qui restreint la volonté d’agir. Assisté par Johann Bertrand D’hy, Julien a fait apparaitre les 24 chantiers nécessaires à la transition.À une époque ou nous sommes submergés d’images, notamment à travers les réseaux sociaux, le fait de repartir d’un autre cadre avec différents niveaux de lectures permet aussi d’offrir plus de recul, de faire comprendre toutes les imbrications et la portée des choix qui s’offrent encore à nous. Voici un exemple de fresque de Renaissance Écologique lors de l’évènement Food Forum à Nantes en 2017.Bref, n’hésitez pas à commander le livre Renaissance Écologique chez votre libraire. Merci Julien pour ton temps précieux et cet exposé passionnant, c’est à nous tous désormais de se réapproprier la fresque pour faire les bons choix.Soutenez-nous et diffusez l’économie circulaire autour de vous en partageant le podcast sur les réseaux sociaux et en mettant la note de 5 étoiles sur iTunes. Vous pouvez les écouter sur Deezer, Spotify, Pippa ou sur votre appli de podcast.Suivez-nous aussi surhttps://www.instagram.com/circulab_ww/https://twitter.com/circulab_ww/https://www.linkedin.com/company/wearecirculab/