Partager

cover art for Le rap américain du troisième trimestre 2022

Abcdr du Son

Le rap américain du troisième trimestre 2022

Ep. 36

Retour sur les derniers albums du label CMG de Yo Gotti et tentative de définition du terme « Sugar Trap », ponctués des coups de cœur de la rédaction.


À retrouver dans ce podcast :


  • 00:00:00 : Générique
  • 00:02:00 : Le label CMG, de Blac Youngsta et Moneybagg Yo à Mozzy, que dire du roaster rassemblé par Yo Gotti?
  • 00:28:09: Stunnaman O2 - It’s Big, le coup de coeur de Pap's
  • 00:30:33 : Black Thought & Danger Mouse - "Identical Death", le coup de coeur de ShawnPucc
  • 00:32:23 : Rx Papi - "POADM", le coup de coeur de Léon
  • 00:34:34 : Comment définir le terme Sugar Trap propulsé par la rappeuse Rico Nasty ?
  • 01:06:15 : JunglePussy - JP5000, le coup de coeur de Raphaël
  • 01:08:20: Mount Kimbie - "in your eyes" (feat. slowthai & Danny Brown), le coup de coeur de David
  • 01:10:22 : Kenny Beats - LOUIE, le coup de coeur de Brice


Résumé :


En mai dernier, le magazine Billboard invitait en couverture Yo Gotti et son écurie CMG, anciennement Cocaine Musik Group, mais devenu Collective Music Group. Un beau coup médiatique pour le taulier de Memphis, qui présentait donc son roster : les fidèles de Memphis Blac Youngsta et Moneybagg Yo ; 42 Dugg, de Detroit ; EST Gee, star locale de Louisville ; Mozzy, le survivant de Sacramento ; ou encore la chanteuse Lehla Samia, récemment signée. Des artistes réunis sur la compilation Gangsta Art, sortie en juillet dernier, dans un été rythmé aussi par les sorties des albums de EST Gee, titré I Never Felt Nun, et Mozzy, Survivors Guilt. Que valent ces sorties ? Que disent-elles du label de Yo Gotti ?


Le « rap féminin », c’est comme le « foot féminin » : ça n’a aucune réalité concrète à part renvoyer les femmes à des critères d’appréciation différents de leurs homologues masculins, dans des disciplines à la perception toujours très genrée. Mais il y a une réelle difficulté à définir sous une étiquette précise certaines artistes dont la musique partage pourtant des points communs et trace une ligne dans le sable leurs homologues masculins. Aux États-Unis, la rappeuse Rico Nasty a poussé et même trademarké en 2018 le terme « Sugar Trap », qu’elle a résumé ainsi : « I can listen to Chief Keef and do my make up bomb as fuck. » Une musique qui reprend parfois les codes durs et brutaux de la trap et de la drill, mais qui portent des esthétiques d’affirmation de soi par ces artistes féminines. Rico Nasty a justement sorti un nouvel album ces derniers mois, Las Ruinas. Elle apparait également sur le dernier album de Megan Thee Stallion, Traumazine, et sur le dernier album de la rappeuse Flo Milli, qui a aussi sorti un disque cet été, You Still Here, Ho? Qu’est-ce qui caractérise, rapproche et différencie ces albums ? Est-ce que malgré leurs disparités potentielles, on peut ou non les étiqueter de « Sugar Trap » (si ce terme a un sens) ? Et puis surtout, que valent ces disques ?


Crédits :


  • Un podcast animé par Raphaël Da Cruz avec la participation de Léon, Brice, ShawnPucc, David et Pap’s.
  • Un podcast enregistré le 14 octobre 2022 au Studio Mélusine.
  • Moyens techniques : Abcdr du Son.
  • Réalisation : zo.
  • Visuel : Pixels & Aromates.
  • Production : L’Abcdr du Son.


More episodes

View all episodes

  • 49. Le rap américain du deuxième trimestre 2024

    01:08:50
    Dans son nouveau podcast trimestriel sur le rap américain, l’Abcdr du Son débat en public à FGO Barbara de trois artistes phares des années 2010 revenus ce printemps : Future x Metro Boomin et Chief Keef. À RETROUVER DANS CE PODCAST :00:00:00 Générique00:01:00 Partie 1 : Future et Metro Boomin, la confiance reine 00:26:54 Le coup de coeur de Hugues : Mach-Hommy, Sam Gendel - SUR LE PONT d’AVIGNON (Réparation #1)00:31:48 Partie 2 : Chief Keef, retour d’une icône01:02:18 Le coup de cœur de Brice : Anycia - PRINCESS POP THAT01:04:14 Le coup de coeur de Pap’s : ShooterGang Kony - OPPS CAN’T HAVE FUN01:08:07 ConclusionRÉSUMÉ :Avec WE DON’T TRUST YOU et WE STILL DON’T TRUST YOU, Future et Metro Boomin ont marqué le printemps, musicalement et médiatiquement. Deux albums entre trap d’Atlanta et excursions R&B qui ont rappelé l’influence des deux artistes avant d’enclencher la guerre Drake/Kendrick Lamar. Mais que valent ces deux disques ?On ne l’attendait presque plus : Chief Keef a finalement sorti son album Almighty So 2 en mai dernier. Un disque aux airs de célébration (accompagné d’une mixtape avec Mike Will quelques semaines avant) venu reposer une question : Chief Keef est il un des rappeurs les plus influents des années 2010 ?CRÉDITS :Un podcast animé par Raphaël Da Cruz avec la participation de Pap’s, Hugues Marly, et Brice BossavieEnregistré le 07 juillet 2024 à FGO BarbaraMoyens techniques : ShkydEnregistrement et réalisation : SémiVisuel : Sébastien Le Gall
  • 48. Le rap français du premier trimestre 2024

    01:04:05
    Dans son nouveau podcast trimestriel sur le rap français, la rédaction de l’Abcdr du Son discute de deux artistes aux univers remarqués en ce début d’année : Zamdane et Femtogo. À RETROUVER DANS CE PODCAST :00:00:00 Générique00:01:23 Partie 1 : Zamdane, mélancolie solaire00:27:45 Le coup de coeur de Juliette : S-Tee - LOWLIFE00:30:07 Partie 2 : Femtogo, derrière le masque 00:56:59 Le coup de coeur de Raphaël : BEN plg - Dire je t’aime01:00:58 Le coup de coeur de Brice : ADM - SUR LE POUCE01:03:05 ConclusionRÉSUMÉ :Si il fallait donner une définition de la mélancolie dans le rap français aujourd’hui, ce serait sans doute lui : avec son chant sur le fil, sa musique remplie de pianos et de violons, et son vécu entre noirceur et lumière, Zamdane a réussi ces trois dernières années à devenir un nom scruté et respecté du rap français. Fin février, le Marseillais revenait justement avec SOLSAD, un deuxième double album dévoilé en deux temps où il développait un peu plus sa musique. Zamdane a-t-il fini par véritablement trouver son identité sonore avec cet album ? Et que raconte ce deuxième long format ?Depuis un an et demi, il est un des visages masqués les plus intrigants du rap français : sans donner aucune interview, ni montrer son visage en photo, Femtogo agite de plus en plus les suiveurs les plus assidus sur internet. Des images, pourtant, il y en a énormément dans sa musique : biberonné à la pop culture, Femtogo raconte son vécu à travers des personnages de fiction tout au long de ses textes, tout en jouant avec les genres musicaux, notamment avec l’aide du producteur neophron. Femtogo livre une musique bien à part, et il le rappelait encore mi mars avec son nouvel EP La Bête, avec le producteur Vilhelm. Comment définir la musique de Femtogo ? Et pourquoi se démarque-t-elle du paysage rap français actuel ?CRÉDITS :Un podcast animé par Brice Bossavie avec la participation de Raphaël Da Cruz et Juliette BujkoEnregistré le 7 avril 2024 à la librairie galerie La Hune à ParisEnregistrement et réalisation : ShkydVisuel : Jérémy Métral, Camille Damarin Production : L’Abcdr du Son
  • 47. Le rap américain du premier trimestre 2024

    59:02
    Dans son premier podcast trimestriel de 2024 sur le rap américain, la rédaction de l’Abcdr du Son revient en public sur deux retours attendus de longue date : Schoolboy Q et Tierra Whack.À RETROUVER DANS CE PODCAST :00:00:00 Générique00:01:02 Partie 1 : ScHoolboy Q, retour aux affaires00:26:39 Le coup de coeur de Makia : SiR - HEAVY00:29:15 Le coup de coeur de Hugo : Cash Cobain00:31:52 Partie 2 : Tierra Whack, dans son monde 00:51:05 Le coup de coeur de Hugues : Chuck Strangers - A Forsaken Lover's Plea00:54:11 Le coup de coeur de Shawnpucc : Cartie Curt - NEVER CAST PEARLS TO SWINE00:56:18 Le coup de coeur de Raphaël : David Dallas - Vita 00:58:23 ConclusionRÉSUMÉ :Après un CrasH Talk en demi teinte en 2019, ScHoolboy Q s’est fait plutôt rare dans le rap américain ces dernières années en dehors de quelques featurings. Il est finalement revenu en ce début d’année avec BLUE LIPS, un sixième album plus ambitieux dans sa forme que son dernier, tout en poursuivant certaines idées développées dans sa musique jusque-là. Que vaut cet album et est-ce que ScHoolboy Q parvient encore à se réinventer aujourd'hui ? Et que raconte-t-il de son parcours ?Révélée sur sa mixtape Whack World en 2018 et un triptyque d'EPs en 2021, Tierra Whack est revenue mi-mars avec son premier album officiel. La rappeuse de Philadelphie, atypique, semblait jusque-là insaisissable et hors format. Sur ce premier vrai album, la rappeuse évoque pourtant des sujets en lien avec la santé mentale et s'aventure véritablement dans le format long. Que vaut ce premier album ? Et qu'est-ce que ce disque dit de son évolution artistique et personnelle depuis six ans ?CRÉDITS :Un podcast animé par Raphaël Da Cruz avec la participation de Shawnpucc, Hugues, Hugo, Makia. Enregistré le 7 avril 2024 à la librairie galerie La Hune à ParisEnregistrement et réalisation : ShkydVisuel : Jérémy Métral, Camille Damarin Production : L’Abcdr du Son
  • 9. Tyler The Creator, itinéraire d’un sale gosse

    02:00:14
    Ce weekend, Tyler The Creator va vivre un (nouveau) couronnement dans son ascension maintenant longue de 15 ans : être d’affiche du festival Coachella. Retour dans un podcast de deux heures sur toute sa carrière.À RETROUVER DANS CE PODCAST :00:00:00 : Introduction 00:02:28 : Bastard, naissance d’un ovni00:18:29 : Goblin, l’affirmation trash00:29:13 : Wolf, début d’éclaircie 00:49:52 : Cherry Bomb, le dérèglement créatif01:01:45 : Flower Boy, bouleversement pop01:26:40 : IGOR, la consécration01:39:52 : Call Me If You Get Lost, victoire d’un dandy 01:59:05 : ConclusionRÉSUMÉ :Il y a treize ans, le monde du rap découvrait sur YouTube un jeune rappeur à casquette sur un clip en noir et blanc, en train de manger un cafard. En 2024, celui qui gobait des insectes treize ans auparavant, va vivre ce qu’on considère comme une consécration dans la musique américaine : être tête d’affiche du festival Coachella. Durant toute la décennie 2010, Tyler The Creator est devenu un nom incontournable du rap puis même de la musique en général, parce qu’il a fait de sa différence une force. Pas vraiment dans les codes habituels du rap américain lorsqu’on le découvre, ni vraiment dans ceux de la pop lorsque sa carrière explose, le Californien fait partie de cette catégorie d’artistes dont a du mal à définir toutes les - nombreuses - évolutions. De quoi donner envie à plusieurs membres de la rédaction de l’Abcdr du Son de se réunir pour remonter chronologiquement toute la carrière de Tyler, discuter de sa progression musicale, et - surtout - comprendre pourquoi un tel ovni a fini par devenir un grand nom de la musique américaine.CRÉDITS :Un podcast animé par Brice Bossavie avec Hugo Ducamp, Makia Niang, Seb aka Shawnpucc, David aka ShakalakEnregistré le 27 mars 2024 au Studio MélusineEnregistrement et réalisation : zo.Visuel : Jérémy Métral, Camille DamarinProduction : L’Abcdr du Son
  • 4. Trajectoire : Ärsenik

    57:54
    Dans le quatrième épisode de son podcast Trajectoire, l’Abcdr du Son discute avec Ärsenik de toute leur carrière musicale, entre uppercuts textuels, mécanique de duo, et métissages musicaux.À RETROUVER DANS CE PODCAST :00:00 Générique et introduction01:32 Mécanique d’un duo, une discussion avec Brice.19:15 Colère, irrévérence, et contestation, une discussion avec Raphaël.38:33 Le métissage musical, une discussion avec Hugues.56:16 Générique et conclusionRÉSUMÉ :Dans la grande histoire du rap français, ils sont sans doute un des duos les plus mythiques du genre dans son entièreté. Recevoir Ärsenik dans notre podcast Trajectoire pour reparler de toute leur musique relevait donc de l’évidence. Le temps d’une heure sur la scène de Dock B à Paris, Calbo et Lino sont donc revenus avec l’Abcdr du Son sur une carrière musicale aussi riche que marquante dans son ensemble. Si l’impact de Quelques gouttes suffisent a - évidemment - été évoqué, la rédaction a aussi souhaité donner une large place durant la discussion à Quelque chose a survécu, deuxième album parfois dans l’ombre de son mythique grand frère, mais à la qualité musicale toute aussi remarquable. De quoi rappeler une fois de plus, dans l’écriture comme dans la musicalité, l’impact indéniable d’Ärsenik sur le rap français en seulement deux albums. CRÉDITS :Un podcast animé par Brice Bossavie avec Raphaël Da Cruz et Hugues MarlyEnregistré à Dock B à Paris le 29/11/2023Moyens techniques : Dock BRéalisation : Théo Deterne & zo. Générique : Shkyd Visuel : Jérémy Métral & Arthur BallayProduction : L’Abcdr du Son 
  • Ladies First, histoire(s) des femmes dans le hip-hop US

    01:11:54
    Mini-série proposée par la plateforme de streaming Netflix en 2023, Ladies First raconte l’histoire des femmes du hip-hop US des années 80 à aujourd’hui. Retour sur ses 4 épisodes le temps d'un podcast.Résumé : À travers des questions liées au féminisme, la mini série-documentaire Ladies First va au-delà de la musique : invisibilisation des pionnières du genre musical, regard du public sur les rappeuses incarcérées, apport des femmes dans la mode hip-hop, rappeuses LGBT... la série bouscule aussi les images arrêtées autour des rappeuses sexualisées, et aborde la question du deux poids, deux mesures entre hommes et femmes dans le rap, ainsi que la question des rappeuses entrepreneuses. De quoi enregistrer une longue et riche discussion, en creusant le temps d'un podcast ces différents sujets à travers des figures telles que Sha Rock, Remy Ma, Missy Elliott, Megan The Stallion ou Young M.A, pour ne citer qu'elles.Crédits :Un podcast animé par Hugues Marly avec la participation de Makia Niang, Mekolo Biligui (La Récré) et Pap'sEnregistré le 3 décembre 2023 au Studio MélusineRéalisation : zo.Visuel : Jérémy MétralMoyens techniques : Abcdr du SonProduction : L'Abcdr du Son
  • 46. Le rap francophone de 2023

    01:45:28
    Sur la scène de FGO Barbara, la rédaction de l’Abcdr débat dans son nouveau podcast de ses producteurs, artistes, et albums du rap francophone de 2023. Entre une scène mainstream plus timide et un underground particulièrement affirmé, le rap francophone de 2023 aura encore été cette année vivant et animé. À retrouver dans ce podcast :00:01:28 : Le producteur de l'année (Les nominés : Flem, Just Music Beats, Lucci, Mani Deïz)00:24:49 : L'artiste de l'année (Les nominés : TIF, Werenoi, Meryl, Mairo)01:07:04 : L'album de l'année (Les nominés : Filaments Bleus de The Free, Papillon Monarque de Tuerie, Où les garçons grandissent de Jewel Usain, Eau de source de Souffrance)Résumé :Sur la scène de FGO Barbara à Paris, l’Abcdr a donc pris le temps de faire le bilan en dévoilant les producteurs, artistes, et albums qui ont obtenu les faveurs de la rédaction suite à un vote en interne. De quoi alimenter 1h45 de discussions en public, durant laquelle les rédacteurs ainsi que le public présent ont voté à la fin de chaque partie pour leur producteur, artiste, et album du rap francophone de 2023. Crédits :Un podcast animé par Brice Bossavie, avec les participations de Makia Niang, Hugues Marly, Beufa, Raphaël Da Cruz, Inès Ouzerout, Juliette Bujko, Manue, Ouafae Mameche, AndyZ. Enregistré en public le 10 décembre 2023 à FGO-Barbara (75018)Moyens techniques : FGO-Barbara, Shkyd et Abcdr du SonRéalisation : ShkydProduction : Abcdr du Son
  • 45. Le rap anglophone de 2023

    01:35:41
    Les membres de la rédaction de l’Abcdr du Son débattent des producteurs, rappeur.se.s, et albums qui ont marqué l’année 2023 du rap américain.À retrouver dans ce podcast :00:01:39 : Le producteur de l’année.Les nominés : BNYX, JPEGMafia, Conductor Williams, Surf Gang.00:18:29 : L’artiste de l’année.Les nominés : MIKE, Doja Cat, Ice Spice, Sexyy Red.00:58:29 : L’album de l’année.Les nominés : Generational Curse de ICECOLDBISHOP, Sundial de Noname, Michael de Killer Mike, The Great Escape de Larry June & The Alchemist.Résumé :Avant notre bilan en ligne de l’année dans lequel nos rédacteurs balaient, avec des partis pris, la diversité du rap des 365 jours de 2023, la rédaction de l’Abcdr du Son a voulu à travers ce podcast créer du débat et de l’animation. Quel.le rappeur.se américain.e a été la ou le plus emblématique cette année ? Quel album a été le plus marquant ? Quel producteur a servi les instrus les plus mémorables ?Après un vote en interne pour lequel chaque rédacteur.rice a soumis dix propositions dans chaque catégorie, les quatre nommé.e.s avec le plus de voix dans leur catégorie respective ont été sélectionné.e.s et débattu.e.s pendant l’émission. Mais comme ce podcast n’est pas non plus une cérémonie de récompenses traditionnelle, chaque participant.e a aussi pu avancer des contre-propositions, avec conviction ou mauvaise foi assumée.Crédits :Un podcast animé par Raphaël Da Cruz, avec les participations de Makia Niang, Hugo Ducamp, Hugues, Beufa, Brice Bossavie, Seb aka ShawnPucc, David aka Shakalak, Pap’sEnregistré en public le 10 décembre 2023 à FGO-Barbara (75018)Moyens techniques : FGO-Barbara, Shkyd et Abcdr du SonRéalisation : ShkydProduction : Abcdr du Son
  • 3. Trajectoire : Grems

    01:14:25
    Dans le troisième épisode de son podcast Trajectoire, l’Abcdr discute avec la rappeur Grems de sa carrière, son indépendance, et ses réinventions musicales permanentes. À RETROUVER DANS CE PODCAST :00:00 Générique et introduction01:09 Le rap par dessus tout23:07 Une réinvention permanente50:01 Rester hors du système01:13:14 Générique et conclusionRÉSUMÉ :Durant son existence, l’Abcdr aura rencontré Grems à des moments très différents de sa carrière. La première fois fut en 2011 : un moment où le rappeur, déçu de l’industrie musicale et de ses rouages, avait de la bile à déverser sur un milieu qui ne lui convenait définitivement plus. La deuxième fut alors en 2019 : un autre moment où, cette fois-ci, l’apaisement commençait à pointer le bout de son nez au sein du parcours d’un artiste qui n’aura jamais souhaité être dans une case. C’est finalement tout ce qui fait le charme de la musique de Grems depuis le milieu des années 2000 : elle est totalement inclassable, bizarroïde, audacieuse, mais jamais prétentieuse.De quoi avoir envie d’inviter le rappeur, inventeur du deephko, ce genre musical mélangeant rap et house, à venir au micro de notre podcast Trajectoire, pour raconter son parcours à travers ses albums, sa créativité, son besoin constant de nouveauté, et son attachement à une valeur forte : l’indépendance. Sans totalement se marginaliser, Grems a depuis ses débuts toujours fait un pas de côté pour observer le rap français. Parfois pour le critiquer, et d’autres fois pour le modifier. C’est tout le propos de ce troisième épisode de Trajectoire.CRÉDITS :Un podcast animé par Brice BossavieEnregistré à FGO Barbara à ParisMoyens techniques et réalisation : ShkydGénérique : ShkydVisuel : Jérémy MétralPhotographie de Une : GremsProduction : L’Abcdr du Son