Les enfants du bruit et de l'odeur

Partager

#4 Saison 2, La puissance des mères : Fatima Ouassak

Pour cet épisode de Les Enfants du Bruit et De l’Odeur, nous avons eu l’honneur d’interviewer la politologue et autrice Fatima Ouassak pour la sor-tie de son livre La puissance des mères. Consultante de métier, elle est également porte-parole du Front des mères et coordinatrice du réseau Classe/Genre/Race qui lutte contre les discrimi-nations à l’encontre des femmes descendantes de l’immigration postcolo-niale. En parallèle, elle milite activement dans un collectif de mères à Ba-gnolet. Née au Maroc, dans la région du Rif, Fatima Ouassak a grandi à Lille Sud. Avec nostalgie, elle nous raconte son enfance joyeuse dans ce quartier ou-vrier construit près d’une usine. Membre d’une fratrie de sept frères et sœurs, elle jouait essentiellement dehors en raison de la promiscuité de l’appartement familial. Bonne élève, elle aimait beaucoup l’école, d’ailleurs très valorisée par son père. Celui-ci, ouvrier de nuit, « se saignait » afin qu‘elle puisse aller à l’étude faire ses devoirs. Pour lui, c’était le moyen de soustraire ses enfants à la condition ouvrière. Pour autant, son père était un farouche défenseur de leur identité et de leur culture Berbère. Cela se traduisait par le fait de ne pas parler le français à la maison et des séjours réguliers au Maroc. Cette dichotomie entre l’école et l’espace familial a permis de développer son « sens critique ». Si aujourd’hui, devenue mère, elle parle le Tamazight et l’Arabe à sa fille, sans honte, malgré les tentatives de culpabilisation de la société, c’est grâce à la fierté que ses parents lui ont insufflée. Ainsi, pour que nos enfants se sentent « bien » et réussissent à l’école, il faut que nous, parents, nous sentions « à l’aise » avec nos héritages. • La puissance des mères https://lesenfantsdubruitetdelodeur.com/products/La-puissance-des-mères-Fatima-Ouassak?item=sku_HyLtsjKHqn7TDN • Le Front de mères - Premier syndicat de parents https://www.front2meres.org • Réseau Classe/Genre/Race https://www.facebook.com/pg/ClasseGenreRace/about/?ref=page_internal • Rapport Benisti http://www.syndicat-magistrature.org/IMG/pdf/rapport_benisti_prevention.pdf Librairie où trouver le livre : La puissance des mères : https://lesenfantsdubruitetdelodeur.com/ Face aux multiples obstacles qu’enfants et parents rencontrent ou rencon-treront, ce podcast a pour finalité d’être un « lieu » d’écoute et d’entraide. Afin de mettre à profit les connaissances de tous pour que nos enfants grandissent sans perdre leurs rêves. Nous vous attendons nombreux et à très bientôt. Présenté par Ulriche et Prisca. CREDITS : Création originale : Ulriche Ale et Prisca RATOVONASY Production : Ulriche ALE et Prisca RATOVONASY Enregistrement : Prisca RATOVONASY Réalisation, montage et mixage : Prisca RATOVONASY Identité graphique : https://www.instagram.com/lareveuz_illustrations/ Générique : https://audiohub.fr/chanson/the-last-fight Musique libre de droits : https://youtu.be/C5OUN5OEBcs Extrait du discourt de Jacques CHIRAC : https://youtu.be/4BxaVdu0hqU Twitter: https://twitter.com/EnfantsduBruit Instagram: https://www.instagram.com/lesenfantsdubruietdelodeur/ Facebook: https://www.facebook.com/lesenfantsdubruietdelodeur-117420343385484/ Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCEmD_yaD3iQLMAikWJmofDQ Mail : lesenfantsdubruitetdelodeur@gmail.com

Plus d'épisodes

7/19/2021

#Best of, Les effets néfastes des micros agressions racistes sur le développement des enfants racisés

Saison 2
L’école étant un microcosme de la société, les actes de racismes flagrants et « non-flagrants » (dévalorisation, méfiance) peuvent également s’y reproduire. Cependant, ce fait n’est pas reconnu : l’école française serait préservée du racisme car elle est une école républicaine ayant pour socle « Liberté, Égalité, Fraternité ». Pourtant, le racisme en milieu scolaire existe bel et bien : mise à l’écart, rejet, moqueries, insultes, discriminations.... Toutes ces « micro-agressions » quotidiennes ont des effets néfastes sur le développement des enfants racisés. En effet, elles engendrent un stress et un sentiment d’insécurité qui ont des conséquences sur la construction de leur identité et sur le développement de leur cerveau. Les élèves racisés subissent donc l’impact des stéréotypes qui les cloisonnent dans un rôle définit par une partie de la société. Alors, comment avoir un sentiment d’appartenance à cette même société lorsqu’autour de soi il n’y a pas de références culturelles positives, que son identité n’est pas reconnue. Face aux multiples obstacles qu’enfants et parents rencontrent ou rencontreront, ce podcast a pour finalité d’être un « lieu » d’écoute et d’entraide. Afin de mettre à profit les connaissances de tous pour que nos enfants grandissent sans perdre leurs rêves. Nous vous remercions pour votre écoute et n’hésitez pas à nous contacter via twitter, Instagram ou par email : lesenfantsdubruitetdelodeur@gmail.com, afin d’échanger et partager vos expériences. Nous vous attendons nombreux et à très bientôt. Présenté par Ulriche et Prisca. Sources citées dans le podcast: Aline Nativel Id Hammou https://www.editions-larousse.fr/livre/la-charge-mentale-des- enfants-9782035965622 Dr Catherine Gueguen https://www.babelio.com/livres/Gueguen-Pour-une-enfance-heureuse/596001 Aïssa Maïga @aissamaiga Marie-Philomène Nga @mariephilomenenga Firmine Richard Sara Martins @saramartinsofficiel France Zobda Eye Haïdara @haidaraeye Karidja Touré @karidjatoure Rachel Khan @rachel_khan88 Maïmouna Gueye Assa Sylla @assasylla Sonia Rolland @soniarolland Mata Gabin @matagabin Magaajyia Silberfeld @magaajyia Nadège Beausson-Diagne @nadegebeaussondiagne Sabine Pakora @sabinepakora Shirley Souagnon @shirley_souagnon https://lesenfantsdubruitetdelodeur.com/products/Noire-n%E2%80%99est-pas-mon-m%C3%A9tier-Collectif-d-actrices?item=sku_I76erEOo63Wr2TCes “facteurs culturels” qui favorisent la délinquance, selon Hugues Lagrange https://www.telerama.fr/idees/hugues-lagrange-et-le-facteur-culturel60726.php Face aux multiples obstacles qu’enfants et parents rencontrent ou rencontreront, ce podcast a pour finalité d’être un « lieu » d’écoute et d’entraide. Afin de mettre à profit les connaissances de tous pour que nos enfants grandissent sans perdre leurs rêves. Nous vous remercions pour votre écoute et n’hésitez pas à nous contacter via twitter, Instagram ou par email : lesenfantsdubruitetdelodeur@gmail.com, afin d’échanger et partager vos expériences. Nous vous attendons nombreux et à très bientôt. Présenté par Ulriche et Prisca CREDITS : Création originale : Ulriche Ale et Prisca RATOVONASYProduction : Ulriche ALE et Prisca RATOVONASYEnregistrement : Prisca RATOVONASYRéalisation, montage et mixage : Prisca RATOVONASYIdentité graphique : https://www.instagram.com/lareveuz_illustrationsGénérique : https://audiohub.fr/chanson/the-last-fight
7/5/2021

#Best Of, L’Ecole Et Les Enjeux De La Transmission Linguistique Aux Enfants.

Le bilinguisme/plurilinguisme est fortement mis en avant par le système scolaire. Il est donc légitime de penser que l’école encourage la transmission des langues des parents racisés à leurs enfants. Il n’en est rien, au contraire, le bilinguisme/plurilinguisme est refréné chez les enfants racisés: il serait un handicap pour leur apprentissage. Pourtant, les établissements scolaires les plus « prisés » intègrent l’anglais, dans leur projet pédagogique, et ceux dès la maternelle. Les langues ne sont donc pas sur un même pied d’égalité. Celles des parents racisés sont dévalorisées, perçues comme un problème, voire une menace. Cette stigmatisation par le système scolaire tient son fondement de la colonisation. Période durant laquelle l’école fut l'outil de propagande de « la mission civilisatrice » de la France. Le français, était alors la seule langue autorisée pour l’enseignement: domination, asservissement par la langue. Les répercussions sur la transmission linguistique au sein de la famille sont nombreuses. En effet, par peur de stigmatisation, certains parents font le choix de ne pas apprendre leur(s) langue(s) à leurs enfants. Leur rôle quant à l’éducation de leur(s) enfant(s) est minoré. Cette hiérarchisation des langues entraîne une hiérarchisation des relations entre les individus. Et toute hiérarchisation contribue au développement d’une société inégalitaire. ·Rapport Benisti http://www.syndicat-magistrature.org/IMG/pdf/rapport_benisti_prevention.pdf ·Notre Librairie en ligne: https://lesenfantsdubruitetdelodeur.com/ ·La puissance des mères https://lesenfantsdubruitetdelodeur.com/products/La-puissance-des-mères-Fatima-Ouassak?item=sku_HyLtsjKHqn7TDN·Le Front de mères - Premier syndicat de parents https://www.front2meres.orgFace aux multiples obstacles qu’enfants et parents rencontrent ou rencontreront, ce podcast a pour finalité d’être un « lieu » d’écoute et d’entraide. Afin de mettre à profit les connaissances de tous pour que nos enfants grandissent sans perdre leurs rêves. Nous vous remercions pour votre écoute et n’hésitez pas à nous contacter via : Twitter : https://twitter.com/EnfantsduBruit Instagram : https://www.instagram.com/lesenfantsdubruietdelodeur/ Ou par email : lesenfantsdubruitetdelodeur@gmail.com, afin d’échanger et partager vos expériences. Nous vous attendons nombreux et à très bientôt. Présenté par Ulriche et Prisca. Sources citées dans le podcast : Françoise VERGES, Historienne Politologue Antoine LEON :Colonisation, enseignement et éducation Rapport préliminaire de la commission prévention du groupe d’étude : parlementaire sur la sécurité intérieure http://www.syndicat-magistrature.org/IMG/pdf/rapport_benisti_prevention.pdf CREDITS : Création originale : Ulriche Ale et Prisca RATOVONASY Production : Ulriche ALE et Prisca RATOVONASY Enregistrement : Prisca RATOVONASY Réalisation, montage et mixage : Prisca RATOVONASYIdentité graphique : https://www.instagram.com/lareveuz_illustrationsGénérique : https://audiohub.fr/chanson/the-last-fight
6/21/2021

#11 Saison 2, Anna Mendy - Cachez cette couleur que je ne saurais voir !

Dans ce nouvel épisode de Les Enfants du Bruit et De l’Odeur, nous sommes allées à la rencontre de Anne-Marie Mendy, dite Anna, fondatrice de Colorful Black, une boutique spécialiste de la beauté Noire et Métisse, située dans le 2ème arrondissement à Paris. D’origine sénégalaise, Anna est arrivée en France à l’âge de 5 ans et a passé toute son enfance à Garges-lès-Gonesse. À l’école, elle rencontre quelques difficultés : elle perd son père à l’âge de 9 ans ; sa mère, qui ne parle pas le français, n’est pas en capacité de l’aider pour ses devoirs. En 6ème, le refus de sa mère, suite à la décision de son redoublement, est l’élément déclencheur pour qu’elle se mette à «travailler en cours».Comme nous le confie Anna, son premier choix de carrière n’était en rien une «envie» mais plutôt une nécessité. En effet, durant sa scolarité, ses professeur.e.s lui conseillent de choisir la comptabilité. Un secteur censé recruter et offrir de meilleurs débouchés. Cependant, elle perçoit surtout, dans cette orientation, une assignation, une volonté de la faire suivre une voie déjà tracée pour elle, fille noire et banlieusarde. Cette assignation, Anna la ressent encore aujourd’hui. Et pour cause : en 2016, une affiche raciste est placardée sur la devanture de sa boutique car celle-ci, selon l’auteur.rice anonyme de cet acte, serait plus appropriée dans d’autres quartiers plutôt que dans le 2ème arrondissement. D’ailleurs, elle nous révèle qu’elle s’était préparée à ce genre d’attaque étant confrontée au racisme depuis son enfance. C’est la raison pour laquelle, elle a expliqué à ses deux ainé.e.s, dès leur petite enfance, ce qu’est le racisme. Explication qu’elle n’a pas anticipée avec son fils de 5 ans qui ne voulait plus aller à l’école à cause des insultes racistes d’autres élèves. Elle désire donc savoir tout ce qui se passe à l’école afin d’être à même de désamorcer un possible harcèlement. Elle encourage et autorise également ses enfants à questionner les adultes sur leurs agissements comme lorsque la professeure de sa fille la confond régulièrement avec une copine de classe noire. Pour Anna, il est primordial d’informer et préparer nos enfants au racisme qui sévit dans toutes les sphères de la société. Car, même pour une simple coupe de cheveux, ces dernier.ère.s se retrouvent moqué.e.s et stigmatisé.e.s.CREDITS :Création originale : Ulriche Ale et Prisca RATOVONASYProduction : Ulriche ALE et Prisca RATOVONASYEnregistrement : Prisca RATOVONASYRéalisation, montage et mixage : Prisca RATOVONASYIdentité graphique :www.instagram.com/lareveuz_illustrations/Générique :audiohub.fr/chanson/the-last-fightMusique libre de droits :youtu.be/C5OUN5OEBcsMusique DJIDJI DI MALAIKA FT FERNANDO :https://www.youtube.com/watch?v=_yP3Fc4O-gkColorful Black: https://www.colorfulblack.com/Code parrainage: #ColorfulFamilyTwitter:twitter.com/EnfantsduBruitInstagram:www.instagram.com/lesenfantsdubruietdelodeur/Facebook:www.facebook.com/lesenfantsdubrui…117420343385484/Youtube:www.youtube.com/channel/UCEmD_yaD3iQLMAikWJmofDQMail :lesenfantsdubruitetdelodeur@gmail.com