Nouvelle École

Partager

#72 - Rémi Gaillard : J'essaie d'être libre

Soutenir Nouvelle Ecole sur Patreon.

"C’était mieux avant quand je galèrais un peu plus. »

La semaine dernière Télérama a publié un article sur Nouvelle Ecole : « Grâce à son amateurisme assumé, il parvient à obtenir des réponses savoureuses ». Au dessus il y avait ma tête avec des cheveux roses et ma tête avec un chat sous une ombrelle.

J’adore ce chat (Clubber, suivez-le sur instagram) et mes cheveux roses, mais je suis tout de même un peu gêné quand je lis ça. Ca me rassurerait d’être pris au sérieux.

Quand personne n’écoutait Nouvelle Ecole, il m'était facile de laisser les cafouillages « pour rester authentique ». Aujourd’hui des dizaines de milliers de personnes écoutent chaque semaine et je dois me faire violence pour ne pas couper toutes les imperfections. Je me demande si je vais sortir l’épisode, j'ai peur que ce ne soit pas assez pro. Je croise des gens que je ne connais pas et qui m’expliquent comment m’améliorer, grossir plus vite, être plus carré et j’ai vraiment envie de faire plaisir à tout le monde.

Je pourrais me professionnaliser. J’aurais un ingé son dans un studio, il saurait sauvegarder un preset et utiliser un low-pass filter et le générique sonnerait bien. Je n’aurais qu’à poser mes questions, rentrer chez moi et les épisodes sortiraient. Moins de facepalms en entendant mes tics de langage, erreurs ou autres hésitations. Je pourrais financer tout ça avec de la pub et Nouvelle Ecole serait pro.

Mais est-ce que Nouvelle Ecole serait mieux ?

Tous les imprévus me laissent des souvenirs. Je ne m’attendais pas à courir après Rémi Gaillard dans Paris avec mon matériel, mais je n’échangerais pas ces soirées contre un épisode plus « classique". Pour ça je veux bien renoncer au confort d’être un professionnel, et travailler à rester un amateur.

Se retrouver dans l'épisode :

Match aller :

  • 04:00 J’essaie d’être libre
  • 08:30 J’aimerais que le temps suspende son vol
  • 13:00 Féminisme, plagiat et polémiques
  • 25:00 Ses débuts : "tout le monde a rigolé sauf ma mère"
  • 27:00 Le film : "la pire expérience de ma vie professionnelle"
  • 34:00 "Je suis dans un inconfort perpétuel"
  • 37:00 "En ce moment j’arrive pas à me renouveler"
  • 45:00 La protection animale et la "protection d'associations"

49:16 Match retour : (ici c'est plus "n'importe quoi", je vous mets donc des repères à la louche)

  • retour sur son séjour à Londres
  • "J’aimerais revenir comme avant"
  • "Je fais tout pour rester n'importe qui"
  • "Aujourd’hui grâce à internet tu peux faire ce que tu veux où tu veux. "
  • 1:11:00 "Il faut que je refasse des conneries"
  • La perte de son chien et son engagement dans la protection animale
  • 1:18:00 "J'ai l'impression que je me perds"

Références de l'épisode :

Pour aller plus loin :

Plus d'épisodes

10/15/2018

#84 - ElkY : Pas peur de prendre des risques

Saison 1, Ép. 84
ElkY (Bertrand Grospellier) est un joueur professionnel. D’abord l’un des meilleurs pro-gamers au monde sur le jeu vidéo Starcraft, il devient joueur de Poker à partir de 2003.En 2011, il devient le premier français à posséder la « triple couronne », soit un titre des World Series of Poker (WSOP), une victoire au World Poker Tour (WPT) et à l'European Poker Tour (EPT). Il est également le plus gros gagnant français de l’histoire en tournoi.(Plus sur Wikipédia)Tout d'abord :Soutenez Nouvelle École sur Patreon pour faire en sorte que cette émission reste libre de pubs.Rejoignez la newsletter pour ne rien rater des évènements importantsSuivez Nouvelle École sur Instagram pour suivre mes aventures au quotidienSe retrouver dans l’épisode :01:00 : J’ai toujours adoré jouer : de ses débuts à Starcraft à son départ en Corée10:00 C’est pas si risqué que ça14:00 Devenir un pro game : différences et similitudes entre Starcraft et le Poker29:00 Si tu veux être le meilleur tu ne peux pas être équilibré36:00 Quelle vie pour devenir le meilleur ?40:00 Le danger des objectifs48:00 Faut il avoir une routine ?51:00 La méthode d’apprentissage pour devenir le meilleur1:00:00 L’importance de faire des erreurs.1:05:00 Faut-il devenir un expert ?Références de l’épisode :ElkY sur Instagram, Twitter et FacebookStarcraftLes APML : actions par minuteDiminishing returns ou loi des rendements décroissantsHeadspace pour méditer
10/8/2018

#83 - Pedro Winter : Entretenir sa naïveté

Pedro Winter n'est pas le frère d'Ophélie Winter, comme le pensait Booba lors de leur première rencontre, mais bien le fondateur d'Ed Banger Records. Vous connaissez Ed Banger car en tant que fidèles de Nouvelle École, vous avez écouté l'épisode 79 avec Myd.Pour les nouveaux, Pedro Winter a arrêté ses études de droit à 20 ans, afin de devenir le manager de Daft Punk pendant une dizaines d'années. En 2003, il a fondé Ed Banger Records, un label de musique électronique sur lequel ont été produits des artistes tels que DJ Mehdi, Justice, Mr Oizo, Myd, Sebastian, Vladimir Cauchemar ou encore Busy P (qui n'est autre que l'alter ego musicien de Pedro Winter).Enfilez vos oreillettes et bonne écoute !Tout d'abord :Soutenez Nouvelle École sur Patreon pour faire en sorte que cette émission reste libre de pubs.Rejoignez la newsletter pour ne rien rater des évènements importantsSuivez Nouvelle École sur Instagram pour suivre mes aventures au quotidienSe retrouver dans l’épisode :01:00 faut il faire des études ou apprendre sur le tas ?10:00 Ed Banger : comment rester libre23:00 Beaucoup d’amour : Son rôle en tant que producteur30:00 Accompagner les artistes sans être un yes man`45:00 Peut-on tout faire ? Faut-il choisir ?53:00 Comment faire face aux coups durs, et les questions de la finRéférences de l'épisode :Ed Banger Records sur InstagramBusy PJusticeDJ Mehdi - The Story of EspionMr FlashMr OizoSebastianVladimir CauchemarMydPersonnes mentionnées :Rick RubinDaft PunkPharrell WilliamsCassiusStupeflipKanye West